L'Union Paysanne 02 juin 2010 à 10h56 | Par VM – FDSEA 19

Accords avec le Mercosur - Une action surprise pour dénoncer l’importation de viande d’Amérique Latine

Le 21 mai dernier, la FDSEA et les JA ont mené une action pour dénoncer le projet d’accord d’importation de viande bovine en provenance du Mercosur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La FDSEA et les JA rencontrent le Préfet.
La FDSEA et les JA rencontrent le Préfet. - © DR

Rencontre avec le Préfet

Vendredi 21 mai, la FDSEA et les JA ont rencontré Monsieur le Préfet de la Corrèze pour dénoncer l'accord entre l'Union Européenne et le Mercosur (pays d'Amérique du Sud), et au contraire favoriser la viande bovine française sur les marchés.
Un accord commercial bilatéral avec l'Amérique du Sud aboutirait à une hausse massive des importations de viande bovine en provenance de ces pays tiers. Le Mercosur avait demandé l'ouverture de contingents annuels de plus de 300.000 tonnes en viande bovine.
Cette orientation de la Commission paraît incompréhensible alors que la production de ces pays ne respecte en aucun cas les normes réglementaires fixées par l'UE pour sa propre production, au regard de la sécurité sanitaire et alimentaire, et du respect notamment des enjeux sociétaux d'environnement et de bien-être animal. Alors que les éleveurs de viande bovine se situent depuis plus de trois ans dans une situation de crise de revenu sans précédent, l'ouverture de contingents d'importations supplémentaires ou toutes autres concessions serait un véritable «coup de poignard dans le dos» pour le secteur et toute la filière qui en dépend. C'est une aberration sur le plan des équilibres économiques et environnementaux, d'autant que la production brésilienne se développe au prix d'une déforestation massive, et dans le cadre de systèmes d'exploitation (feed-lots, exploitations de plusieurs milliers d'hectares) en décalage total avec les attentes de la société. La FDSEA appelle les instances européennes (Commission, Présidence et Parlement européen) à réviser leur position et à redonner un sens à l'action politique européenne, en faveur de la sécurité et de la qualité de l'alimentation ainsi que de l'avenir de nos territoires ruraux.
Lors de cette rencontre avec monsieur le Préfet, les autres problèmes agricoles actuels ont été soulevés : le manque de fourrage, la fermeture de l'abattoir de Lubersac, la FCO, les dégâts de neige sur les pommiers,....

 

 

Remise de l’amende de deux millions d’Euros à Leclerc.
Remise de l’amende de deux millions d’Euros à Leclerc. - © DR

Visite surprise au Leclerc de Tulle 

Avant de s'entretenir avec Monsieur le Préfet, la FDSEA et les JA ont tenu à rendre visite à M. Albert, PDG du Leclerc de Tulle, pour lui faire part de notre mécontentement sur l'accord entre l'Europe et le Mercosur. Et pour symboliquement lui remettre l'amende que la FNSEA a demandé aux six enseignes alimentaires (Carrefour, Casino, Cora, Auchan, Leclerc, système U) pour pratiques abusives, en octobre dernier.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui