L'Union Paysanne 22 mars 2013 à 09h46 | Par SF

Adeco - Un partenariat pour développer Oribase

Dans un monde ou tout bouge à la vitesse de la lumière, l’Association pour le développement de l’élevage corrézien (Adeco), dans l’optique d’accompagner ses adhérents, a orienté ses choix sur le développement du logiciel Oribase.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La dotation du Crédit agricole servira à développer Oribase, logiciel de gestion et de transmission des données du troupeau, auprès des adhérents de l'Adeco.
La dotation du Crédit agricole servira à développer Oribase, logiciel de gestion et de transmission des données du troupeau, auprès des adhérents de l'Adeco. - © SF

Oribase, adopté par l’ensemble des associations d’éleveurs au plan national (Elvea France) est un outil de gestion et d’aide pour la transmission des déclarations de ventes et de naissances des animaux.

Sollicitée pour un accompagnement auprès des adhérents de l’Adeco, la fondation d’entreprise Crédit Agricole Centre France a vu dans ce projet un moyen d’aider le monde agricole en vue d’une démultiplication sur le terrain du programme Oribase.

Albert Chassaing, président de la caisse Centre France pour la Corrèze, a souligné la volonté du Crédit agricole d’engager ce type de partenariat et de soutenir, au travers d’actions similaires, le monde agricole. Le Crédit agricole, souligne-t-il, «a quatre structures de mécénat dont le fonds d’aide aux entreprises». Un chèque de 3 200 € sera destiné au développement de l’outil auprès des adhérents.

Pour le président de l’Adeco, «les éleveurs doivent suivre l’évolution de leur temps et s’adapter par conséquent aux nouvelles méthodes de saisie qui se font dorénavant de manière dématérialisée». Guillaume Malaval, adhérent de l’association qui utilise au quotidien depuis quantre ans le logiciel pour la gestion des entrées et sorties de ses animaux, souligne «le gain de temps, le côté pratique et surtout la notion instantanée de la méthode, qui supprime les délais postaux, véritables problèmes dans la transmission des déclarations et la gestion des jours de rigueur imposés par l’administration». Bien que n’utilisant pas tous les modules, Oribase est, pour Guillaume, un véritable outil de travail qui, de son téléphone à l’ordinateur, permet de transmettre en temps réel toutes les données à l’EDE. «Les délais, qu’il s’agisse de J+20 pour les naissances ou J+7 pour les ventes, je n’y pense même plus». D’autant que des pontages sont possibles avec Interbolim (Interprofession Bovine Limousine) pour gérer les retours d’information après abattage. Données fort appréciées par les éleveurs pour le suivi de leurs animaux.

Claire Deschamps aura donc la charge d’utiliser ces fonds pour la promotion et la vulgarisation auprès des adhérents de ce logiciel de gestion et de transmission des données du troupeau. «A ce jour cent éleveurs l’utilisent, ce qui est nettement insuffisant», reconnaît le président.

 

L’Adeco en deux mots

Organisation de mise en marché non commerciale (ONC).

Créée en 1987.

700 adhérents (collèges producteurs et acheteurs).

Première organisation de producteurs en VLSM : 14 500 veaux.

44 % de la production est en label (Blason prestige).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui