L'Union Paysanne 01 février 2013 à 09h37 | Par VS-FDSEA19

AG FD CUMA - Du nouveau pour les Cuma

Avec un agriculteur sur trois adhérent d'une Cuma, la promotion de cet «outil» indissociable du paysage agricole corrézien n'est plus à faire. Toutefois, les coupes budgétaires franco-européennes chamboulent le fonctionnement des Coopératives d'Utilisation de Matériel Agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De nouvelles réglementations soumettent les Cuma bénéficiaires d'aides communautaires et de subventions publiques au respect d'exigences de base en matière d'environnement, d'emploi, d'actions innovantes...
De nouvelles réglementations soumettent les Cuma bénéficiaires d'aides communautaires et de subventions publiques au respect d'exigences de base en matière d'environnement, d'emploi, d'actions innovantes... - © Reussir - Bernard Griffoul

Qu'est-ce qui ressemble le plus à une assemblée générale qu'une assemblée générale ? Salle comble pour celle de la FD Cuma le 24 janvier dernier, avec à l'ordre du jour, l'approbation du procès-verbal de la dernière «AG», l'approbation des comptes, discours du président, et renouvellement de membres du conseil d'administration (renouvellement du tiers sortant). Seul Pierre Cheyroux, démissionnaire pour cause de retraite, fut remplacé par Mireille Golfier, présidente de la Cuma de Juillac Chabrignac qui, comme quatre autres membres du conseil d'administration, a obtenu les voix nécessaires pour siéger au sein de celui-ci.

Pour le président Francis Coste, l'outil Cuma «doit être au centre des préoccupations des exploitations».
Pour le président Francis Coste, l'outil Cuma «doit être au centre des préoccupations des exploitations». - © UP 19

CUMA+ : emploi, environnement, innovation...

Dans le cadre de la Pac, les «justifications chroniques» liées à la conditionnalité du versement des aides sont banalisées. Les nouvelles réglementations qui viennent modifier le fonctionnement des Cuma ne le sont pas encore, mais n'en déplaise aux adhérents de ce système coopératif, le dispositif de versement d'aides communautaires, de subventions publiques (Conseil général, Con-seil régional), soumet les bénéficiaires au respect d'exigences de base en matière d'environnement, d'emploi, d'action innovante...

En fonction du résultat d'un audit propre à chaque Cuma, celles-ci se verront attribuer une classification dite de priorité basse ou de priorité haute (CUMA+), qui déterminera le pourcentage des aides octroyées pour l'achat de matériels, 30 % pour les moins bien classées, 40 % pour les au-tres. Ce nouveau règlement régional nommé «Valorisation de l'organisation collective» représente une surcharge administrative pour certains et une contrainte supplémentaire pour d'autres, n'empêche que le prix d'achat moyen d'un matériel étant de 14000 EUR, plus ou moins 10 % est non négligeable. Autres nouveautés, de mauvais augure, le renouvellement stricto sensu d'un matériel déjà existant partagé au sein d'un même groupe ne sera plus aidé, seul le matériel automoteur comportant des améliorations pourra profiter de subventions. Bien sûr, les nouveaux groupes et les nouveaux matériels sur les Cuma bénéficieront des soutiens existants.

La matinée s'est terminée par une présentation émérite du guidage par satellite, présentation faite par le nouveau conseiller machinisme de la FD Cuma, François Dousson. Ce dernier a mené, l'après-midi, une réflexion sur l'agriculture de conservation, ou comment se passer du labour ?

Chaque année, les Cuma corréziennes, aidées par les collectivités : Conseil général, Conseil régional et Europe (Feader), investissent autour de trois mil-lions d'euros. Ces nouvelles règles ne doivent pas impacter la pérennité de cet outil qui «doit être au centre des préoccupations des exploitations» comme le défend le président de la FD Cuma, Francis Coste.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui