L'Union Paysanne 11 avril 2014 à 08h00 | Par Richard Zizert

Bovins Croissance - Une activité riche pour un bilan positif

L’assemblée générale du syndicat Bovins Croissance Corrèze a eu lieu mardi 1er avril dans la salle des assemblées de l’immeuble consulaire, Puy Pinçon, Tulle. Stéphane Lescure, le président du syndicat a été aux manettes de cet après-midi qui a permis de tirer un bilan positif de l’activité 2013.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lionel Pouyadou, technicien de Bovins croissance, a conclu l'après-midi par deux interventions : le système d'auto-pesée et la pratique du vêlage à trente mois.
Lionel Pouyadou, technicien de Bovins croissance, a conclu l'après-midi par deux interventions : le système d'auto-pesée et la pratique du vêlage à trente mois. - © Richard Zizert

La salle des assemblées affichait complet, preuve de l’intérêt suscité par le syndicat, les adhérents avaient répondu présents. Après un bref retour sur le procès-verbal de l’année 2012, le président Stéphane Lescure, épaulé par le directeur Bernard Boussange, sont revenus par le biais de leurs techniciens Christiane Bachellerie et Baptiste Arcoutel sur les deux sections du syndicat : la production ovine et la production bovine.

 

La section ovine progresse

En constante augmentation depuis 2010, la section ovine de Bovins Croissance (BC) Corrèze compte, pour l’année 2013, vingt-sept adhérents, soit deux de plus que l’année précédente. «Cette hausse s’explique par deux aspects : les éleveurs souhaitent faire progresser leur élevage et s’intéressent de plus en plus aux contrôles de performance, mais aussi grâce au rééquilibrage de la Pac en 2010, qui a donné une bouffée d’air supplémentaire aux éleveurs ovins», reconnaît Baptiste Arcoutel, le spécialiste ovin. Le syndicat a contrôlé en 2013 cinq mille six cent soixante-trois brebis, un chiffre en augmentation 12 % (évolution entre 2008 et 2013). Une embellie encourageante suite à une longue période de crise ovine entre 2007 et 2010. «C’est un nombre satisfaisant, notre objectif pour 2014 est d’atteindre les six mille brebis contrôlées».

Vingt-et-un des vingt-sept élevages corréziens sont en protocole de performances F1 qui contrôle le poids des agneaux à trente jours. Cela représente 62 % des brebis. Cette formule permet une indexation et la qualification des mères en fonction de la prolificité mais aussi de sa valeur laitière. La race limousine reste la prédominante avec vingt-deux élevages.

Mais 2013 a vu l’ajout d’une toute nouvelle race parmi les adhérents, la Clun Forest qui ne comprend que mille brebis à l’échelle nationale dont un cheptel corrézien de cinquante brebis. «La section ovine de Bovins Croissance Corrèze est une section à dynamiser. Même avec un petit effectif, nous obtenons de bons résultats grâce à nos adhérents et à leur travail», a conclu Stéphane Lescure.

 

Une section bovine dynamique

Au terme de l’année 2013, la section bovine comptait trois cents adhérents dont vingt-deux nouvelles adhésions. Dans le détail, deux cent soixante-six sont en race Limousine, trente-trois en Salers et un élevage en Aubrac. Les activités de la section portent notamment sur les pesées de bovins par le biais de protocoles agréés par le Dispositif génétique français (DGF), ou de pointages avant sevrage. «Nos techniciens ont réalisé plus de cinquante-sept mille pesées, une progression de mille sept cents pesées sur un an. Quant aux pointages par nos agents agréés pointeurs, il y en a eu quatorze mille cinq cent trente-six, un chiffre en hausse de sept cents par rapport à l’année précédente», d’après le bilan dressé par Christiane Bachellerie.

Deux cent trente-sept adhérents ont choisi de faire partie du protocole VA4 du Dispositif génétique français (DGF) de contrôle des performances qui consiste à quatre pesées par Bovins Croissance de la naissance au sevrage. Pour compléter ce suivi,

80 % des adhérents ont opté pour un appui technique spécifique par le syndicat. Un appui technique qui consiste en la valorisation de l’ensemble des données et documents issus des actes de contrôle de performances. Par ailleurs, soixante-trois élevages ont opté pour un protocole (VA0) non agréé DGF qui consiste en une visite par an et une tenue de

l’Etat civil mais sans pesée, ni pointage. Comme chaque année, le syndicat est présent sur de nombreuses actions telles que les journées nationales de manipulation et contention des bovins en collaboration avec les Msa et le CFPPA de Tulle-Cornil, le programme génétique Salers financé par le Conseil général, ou encore la présence du syndicat sur les différents comices et concours départementaux. Le syndicat travaille étroitement avec la station d’évaluation Coop ABL lors de ventes notamment.

Enfin, Bovins Croissance a innové cette année avec des nouveautés couronnées de succès : les deux journées «Forum de l’alimentation», organisées à Brive et à Tulle, en collaboration avec la Chambre d’agriculture. Lors de ces journées, avec l’appui technique du contrôle laitier, Clément Galzin et Stéphane Martignac, une analyse des fourrages était proposée. Quarante-neuf éleveurs ont participé à cette initiative et ont pu repartir avec les rations proposées par les techniciens de Bovins Croissance.

 

Stéphane Lescure s'est montré confiant pour l'avenir de son syndicat.
Stéphane Lescure s'est montré confiant pour l'avenir de son syndicat. - © Richard Zizert

Un discours positif mais prudent

 

L’assemblée générale a également validé les comptes de l’année 2013. Le syndicat équilibre ses comptes avec un résultat net de vingt-neuf mille huit cent cinquante-deux euros.

Le président Stéphane Lescure a par la suite procédé à la lecture de son rapport moral, remerciant tout d’abord son équipe administrative, les adhérents et tous les partenaires du syndicat, notamment le Conseil général et la Chambre d’agriculture. «2013 fut une bonne année pour le commerce de nos animaux mais insuffisante pour en retirer un bénéfice correct car nos charges continuent d’augmenter. Une inquiétude plane sur nos exploitations concernant la nouvelle Pac. Malgré cela, notre syndicat note une bonne progression en termes d’adhésions».

Les cinq administrateurs renouvelables en 2014 ont été réélus : Richard Bournazel, Pierre Garcelon, Stéphane Lescure, Éric Manuby et Laurent Tourneix. La journée s’est poursuivie par l’intervention de Lionel Pouyadou, technicien de Bovins Croissance sur deux sujets : le système d’auto-pesée et la pratique du vêlage à trente mois.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui