L'Union Paysanne 26 octobre 2012 à 08h00 | Par Serge Frescaline

Bureau FDSEA - La campagne syndicale se met en place

Après avoir travaillé avec les jeunes agriculteurs (voir article ci-dessus) sur un projet commun en vue de la constitution de la liste FDSEA/JA aux prochaines élections professionnelles, les membres du bureau se sont penchés sur les autres sujets d’actualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Tout d’abord la prochaine campagne syndicale se déroulera de début novembre à Noël. Les premiers contacts en vue de la planification des réunions locales ont été pris avec les responsables cantonaux. Outre la rétrospective de l’année écoulée, les animateurs et les membres du bureau qui participeront aux réunions mettront l’accent sur la nécessité d’engager une politique d’allègement des charges, de privilégier au travers des hommes et des femmes, l’occupation du territoire, autrement dit s’engager pour un autre avenir. Revenir aux fondamentaux entre syndicalisme et développement paraît essentiel aux responsables de la FDSEA, éléments qui seront détaillés dans le programme.

Les membres ont manifesté une certaine inquiétude quant à la «rumeur d’une éventuelle» baisse du budget allouée au fonctionnement de l‘Union Européenne.

Le dossier «chasse» toujours aussi récurent à fait l’objet de nombreuses observations suite aux dégâts et problématiques engendrés.

Le faible niveau des indemnisations, déconnectées des réalités des marchés, est relevé par plusieurs membres.

Il est réaffirmé la nécessité, au sein de la FDSEA, de mettre en place des «référents chasse» chargés de suivre, dossiers et actualité sur cette activité.

La FDSEA prend notamment acte de l’avancée d’un mois de la période de déterrage pour plusieurs espèces. De plus les membres réitèrent leur demande à savoir que «le blaireau soit classé comme animal nuisible».

Destiné à interpeller le représentant de l’État sur tous les sujets qui préoccupent actuellement le monde agricole, le président de la FDSEA a sollicité un rendez-vous auprès de Sophie Thibault, Préfet de la Corrèze.

Face à la volatilité des prix des matières premières et conformément aux accords du 3 mai qui au regard d’indicateurs, imposent aux GMS une renégociation des prix appliqués. La viande bovine, tout comme la viande de porc rentrent désormais dans cette application. Aussi la FDSEA à l’image de la FNSEA, a invité les responsables de plusieurs enseignes corréziennes, au cours d’une table ronde qui se tiendra mercredi 24 octobre, à appliquer ces accords et à redéfinir les revalorisations de prix induites.

Les élections professionnelles ont été évoquées notamment la nécessité de bâtir un projet commun avec les JA, travailler l’unité autour de tous les acteurs qui se reconnaissent dans le travail et les actions que mène la FDSEA, de privilégier l’axe «des hommes plutôt que les hectares».

Invité par le président Tony Cornélissen à participer aux travaux du bureau, le président de la section des anciens Maurice Bourliataud a manifesté son désir de faire à nouveau équipe avec Maurice Chardeyron sur la liste syndicale FDSEA/JA des anciens exploitants. Proposition de reconduction actée par les membres du bureau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui