L'Union Paysanne 14 septembre 2016 à 18h00 | Par Lydie Lachaud

Campagne 2016, des rendements en légère baisse mais de bons calibres

Point de rentrée sur la campagne noix 2016.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les observations visuelles des vergers semblent faire apparaître une légère diminution des rendements et une hétérogénéité de la production en fonction des variétés et des secteurs.

Lara, Marbot et certaines variétés précoces accusent des dégâts liés au gel de printemps et la production globale du bassin sera impactée.

Les fortes pluviométries du printemps ont favorisé la pression anthracnose et bactériose, dégradant ainsi l'état sanitaire des vergers, en particulier sur les variétés sensibles. L'excès d'eau a également entraîné des phénomènes d'asphyxie racinaire sur les sols imperméables et non drainants, de nombreux noyers en montrent les conséquences.

Toutefois, les tests de calibres montrent en moyenne, notamment sur Franquette, une évolution des calibres à la hausse par rapport à 2015.

Les brous, en année très sèche comme nous la connaissons cette année, risquent d'être plus résistants à la fissuration et d'avoir du mal à se détacher de la noix. Il sera important d’être vigilant sur le triage pendant la récolte pour garantir la qualité des noix.

Noix fraîche, une semaine de retard pour la maturité

Le syndicat noix fraîche s'efforce depuis 1975 de soutenir l'activité de production et de commercialisation des noix fraîches.

Lors de l'assemblée générale, qui a eu lieu le 8 septembre à Creysse, Alain Soulié, président, a rappelé que les accords interprofessionnels « noix fraîche - maturité » du 10 juillet 2012 et renouvelés pour trois ans en 2015 réglementent la maturité des noix fraîches par rapport au brunissement de la cloison médiane (la commercialisation ne pouvant intervenir que pour des lots présentant plus de 80 % des noix avec brunissement complet de la cloison médiane).

Dans ce cadre, le syndicat s'attache à réaliser un suivi maturité des fruits pour établir une date optimale de récolte et assurer la qualité des fruits mis en marché. Cette année, le suivi maturité a été réalisé, en quatre prélèvements dans des vergers référence, entre fin août et début septembre. Pour Lara, le syndicat a informé les producteurs d'une date de début de récolte le 13 septembre ; pour la variété Marbot, il est préférable d'attendre le 16 septembre. Toutefois, il existe une forte variabilité de maturité entre les parcelles et il est rappelé aux producteurs de bien tester la maturité de leurs noix avant récolte (au verger, plus de 50 % des noix doivent présenter une cloison médiane totalement brune). La maturité évoluant vite, il est préférable d'attendre un jour plutôt que de récolter au mauvais stade.

Le syndicat souhaiterait aller plus loin dans la démarche et aimerait ouvrir le débat au sein de l’interprofession sur la proposition d'une date d'arrêt de mise en marché et/ou une date d'arrêt d'écoulement des stocks, toujours dans un objectif de qualité des produits commercialisés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui