L'Union Paysanne 25 mai 2012 à 10h20 | Par CERFRANCE Corrèze

CERFRANCE Corrèze - Plus que jamais aux côtés des Jeunes Agriculteurs

Dans le cadre de la signature de la Charte à l’installation en partenariat avec les Jeunes Agriculteurs de la Corrèze, CERFRANCE a remis un chèque d’une valeur de 900 euros à trois jeunes chefs d’entreprise récemment installés sur le secteur d’Argentat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cette action reflète la volonté du Conseil d’Administration de CERFRANCE Corrèze d’aider et de soutenir les Jeunes Agriculteurs de notre département. Initiative unique en Corrèze, ce chèque permet aux jeunes installés de bénéficier d’un conseil personnalisé durant les trois premières années d’activité auprès des équipes pluridisciplinaires de l’association (juristes, con-seillers, comptables etc.).

Jérôme Pascarel, membre du syndicat des Jeunes Agriculteurs a été accueilli par Michel Teyssandier, responsable de l’agence CERFRANCE à Argentat et Roseline Dupuy, comptable conseil. Il a remercié CERFRANCE Corrèze et s’est félicité des échanges constructifs entre dirigeants qui ont permis la mise en place d’un tel partenariat. Il a bien évidemment encouragé ces jeunes entrepreneurs et a souligné le dynamisme de la profession sur le secteur d’Argentat.

De gauche à droite : Jérôme Pascarel, Pierre Soleilhet, Roseline Dupuy, David Fourtet, Michel Teyssandier et Frédéric Delchet.
De gauche à droite : Jérôme Pascarel, Pierre Soleilhet, Roseline Dupuy, David Fourtet, Michel Teyssandier et Frédéric Delchet. - © CerFRANCE Corrèze

Portrait des trois jeunes agriculteurs

Frédéric Delchet a repris une exploitation hors cadre familial en production bovins lait depuis le 1er avril 2012 sur la commune de Servières le Château. David Fourtet s’est installé en société avec son père en production viande Salers et reproducteurs à Saint-Julien aux Bois. Quant à Pierre Soleilhet, il vient de reprendre une exploitation de veaux de lait hors cadre familial et a mis en place une production bovins viande broutards depuis le 1er janvier 2012.

Ces jeunes entrepreneurs motivés ont mis l’accent sur l’importance de l’étude économique. Elle permet en effet de vérifier la faisabilité financière du projet d’installation.

Ils partagent la même vision de l’agriculture, à savoir une agriculture raisonnée, moins intensive, en adéquation avec son territoire. Devenir autonome au maximum est l’une de leurs priorités.

Ils souhaitent également développer la vente directe aux consommateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui