L'Union Paysanne 08 novembre 2013 à 08h00 | Par VS

Cession-transmission - Savoir transmettre

Première étape de la session de formation «Préparer la transmission de son exploitation» à Chamboulive lundi dernier. Ces formations découlent de l’analyse du recensement des «potentiels cédants» dans le cadre du Prit (Programme Régional Installation Transmission).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«Ne négligez pas votre cessation d’activité, c’est une étape clé de votre vie, de votre carrière d’agriculteur» sensibilise Véronique Tourneix (à droite), conseillère Chambre d’agriculture en charge de l’animation de ces journées de formation.
«Ne négligez pas votre cessation d’activité, c’est une étape clé de votre vie, de votre carrière d’agriculteur» sensibilise Véronique Tourneix (à droite), conseillère Chambre d’agriculture en charge de l’animation de ces journées de formation. - © UP 19

Le renouvellement des générations

La Chambre d’agriculture en collaboration avec la FDSEA a sillonné le département durant tout l’été et ce jusqu’au mois de septembre afin de repérer les exploitations susceptibles d’être «à transmettre» dans les prochaines années. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 48 % des chefs d’exploitation corréziens ont plus de cinquante ans dont 20 % ont plus de soixante ans. Autant dire que, sur le département, un quart des chefs d’exploitations sont en âge de partir à la retraite et tous n’ont pas forcément de repreneurs à qui transmettre leur outil de travail.

Cesser son activité et transmettre son exploitation n’est pas un acte anodin, il faut se poser les bonnes questions et pour y répondre la Chambre d’agriculture de la Corrèze propose des formations collectives.

Une transmission réussie se prépare

Si devenir agriculteur ne se fait pas du jour au lendemain, un temps de réflexion est aussi nécessaire avant la cessation et la transmission de son exploitation. Réfléchir à l’avenir que l’on souhaite donner à «sa ferme», souvent familiale, ce qui ne facilite rien dans la prise de décision, se prépare. Il existe des outils pour accompagner et promouvoir la transmission, comme le RDI (Répertoire Départ Installation), un outil internet qui permet «d’exposer» sa ferme sur le web tout en gardant une part de confidentialité et en restant maître du choix définitif de l’éventuel preneur. Aujourd’hui, une trentaine d’exploitations sont disponibles sur ce site.

Des aides de l’État et du Conseil général de la Corrèze pour inciter à l’installation et à la transmission existent, afin, par exemple, d’encourager les futurs cédants à s’inscrire au RDI, à louer une maison d’habitation aux preneurs ou à conclure un bail à ferme au profit d’un JA. Il existe même des aides spécifiques à l’installation en production laitière.

Maintenir de l’économie sur le département par des exploitations viables

«Si les fermes partent à l’agrandissement, le cheptel n’est jamais repris dans son intégralité. De fait, nous perdons de la production donc de l’économie. L’agrandissement a ses limites. Nous devons installer et transmettre pour maintenir et développer une agriculture productive» a introduit Daniel Couderc, le président de la FDSEA, lors du lancement de cette session de formation qui se déroule sur deux jours. Deux jours où, à tour de rôle, conseillers chambre, technicien Safer et conseiller MSA interviennent chacun dans leur domaine pour répondre aux attentes des participants. Des participants qui devraient s’inscrire en nombre à cette formation, qui permet de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans la démarche de transmission.

 

Les prochaines sessions

 

Les 28 novembre et 6 décembre 2013 à Sioniac, salle de la mairie,

Les 5 et 12 décembre 2013 à St Ybard, salle Garaboeuf.

Deuxièmes journées (pour les sessions qui ont débuté les 4 et 5 novembre) :

18 novembre 2013 à Chamboulive, salle du conseil ;

19 novembre 2013 à St Privat, salle des associations.

Inscrivez-vous au 05 55 21 54 60 ou 05 55 21 55 53.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui