L'Union Paysanne 15 septembre 2021 a 09h00 | Par La rédaction

CHASSE. Agrainage du sanglier en corrèze : une pratique interdite

Présenté comme rempart aux dégâts, l'agrainage du sanglier est décrié par les instances agricoles départementales. Quel est son statut et que dit la réglementation ?

Abonnez-vous Imprimer
- © DR

L'agrainage est l'action de mettre à disposition de la faune sauvage, dans un milieu naturel ou cultivé, du grain afin de leur garantir un affouragement régulier. Cette technique vise à fixer en un lieu une population. L'agrainage peut permettre à une population de petit gibier sédentaire (faisans, perdrix) de trouver de la ressource alimentaire dans un milieu qui ne présenterait pas les conditions propices à sa survie Dans le cas du sanglier, ce dispositif, a tour à tour, consisté à garantir une reproduction optimale alors que la population de suidés était encore réduite, puis à contenir cette même population lorsque celle-ci a commencé à occasionner des dégâts aux cultures. Dans ce second cas de figure on parle alors d'agrainage dissuasif. Les raisons de l'interdiction L'augmentation des dégâts de gibier ces dernières années est directement liée à l'augmentation des effectifs. Or si l'agrainage dissuasif permet de contenir les animaux dans une
zone boisée loin des cultures à risque, l'apport de nourriture qu'il constitue garantit aux sangliers une reproduction efficace voir même en plus grand nombre. C'est le constat qu'ont fait les agriculteurs et c'est à ce titre que la Chambre d'agriculture a exigé qu'il soit interdit en Corrèze. Le schéma départemental de gestion cynégétique (SDGC) en
Corrèze a fait l'objet d'une révision et est approuvé depuis le mois de juin dernier. Dans cette nouvelle mouture, l'agrainage du grand gibier n'est pas prévu. Dans ces conditions, il est donc interdit dans tout le département de la Corrèze. Celui consistant à favoriser le petit gibier reste quand à lui autorisé.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,