L'Union Paysanne 07 juillet 2021 a 08h00 | Par La rédaction

CHASSE. Agriculteurs, signalez les dégâts de corvidés

Abonnez-vous Imprimer
- © DR

Qu’ils se localisent dans un semis de maïs ou sur des couvées de volailles, les dégâts de corvidés ne laissent jamais longtemps indifférent, d’autant plus que ceux-ci s’inscrivent dans la durée si rien n’est entrepris pour les stopper. Classée Espèce Susceptible d’Occasionner des Dégâts (ESOD) de catégorie 2, la corneille noire figure sur une liste d’espèces nuisibles par un arrêté motivé par les remontés de terrain. Les signalements de dommages sont donc très précieux car ils garantissent le maintien des espèces nuisibles. La révision de cette liste passe par un recensement des déclarations de dégâts déposées en fédération de chasse via un formulaire papier (téléchargeable). Cependant, il est possible de faire remonter vos constatations via l’application « signalement de dégâts » de la chambre d’agriculture. En vous munissant de votre smartphone Android (la version Iphone n’est pas encore disponible), vous pouvez en 4 étapes transmettre vos dégâts à la chambre d’agriculture de la Corrèze qui relaiera aux services de l’Etat. Rappelons que le classement de la corneille et plus largement des autres espèces de nuisibles de catégorie 2 fait régulièrement l’objet de contestation devant les juridictions administratives. Les services du ministère vont donc veiller au respect strict des conditions de classement. Dès lors qu’une espèce est classée nuisible, elle peut faire l’objet de piégeage ou destruction à tir sur des périodes supérieures à celle de l’ouverture générale de la chasse. Pour rappel, la corneille dans le département de la Corrèze est piégeable toute l’année et peut être tirée de la clôture générale au 31 mars sans formalité, puis jusqu’au 10 juin sur autorisation individuelle, puis jusqu’au 31 juillet pour la prévention des dommages agricoles. Aussi même si les dégâts de corvidés et de nuisibles en règle générale n’entrainent pas l’ouverture de dossier d’indemnisation, leur signalement contricourt bue à maintenir une possibilité de régulation dans le département hors période de chasse.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,