L'Union Paysanne 19 octobre 2012 à 09h14 | Par Henri DEMONTJEAN

Châtaignes - La châtaigne sort de sa bogue

La récolte bat son plein. Voici quelques jours la section châtaigne du Comité du Noyer et du Châtaignier tenait une réunion d’étape.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les préoccupations des producteurs évoquées à Lagraulière.
Les préoccupations des producteurs évoquées à Lagraulière. - © Henri Demontjean

Comme chaque année, avant la récolte, la section «Producteurs de châtaignes» du Comité du Noyer et du Châtaignier tenait une réunion technique préalable à la récolte.

Le Président Alain Chauffour accueillait les participants et les responsables parmi lesquels Jacky Leymat Président du Comité du Comité et Christian Quinio technicien Châtaignes.

 

Un syndicat National

«Ça bouge dans la châtaigne» déclarait d’entrée de jeu Alain Chauffour. En effet un syndicat National spécialisé «châtaignes» vient de voir le jour.

Chargé de représenter les producteurs dans les diverses instances de décisions, il est composé de responsables issus des différentes régions de France productrices de châtaignes : Aquitaine, Corse, Languedoc Roussil-

lon, Limousin, Midi-Pyrénées, Provence Alpes Côte d’Azur, Rhône Alpes. A noter la très forte dominante de vergers traditionnels, le plus souvent très vieux et en Montagne ou demi-montagne. «Ces vergers jouent un grand rôle au niveau de l’équilibre écologique du territoire» précisait Jacky Leymat. Lequel poursuivait «leur maintien voir leur développement s’impose».

A noter pour les vergers récents, l’utilisation de variétés hybrides en traditionnelles.

 

La châtaigne, un produit du terroir corrézien.
La châtaigne, un produit du terroir corrézien. - © Henri Demonjean

CYNIPS

Cette maladie nouvelle qui nous vient d’Asie progresse lentement. Elle a atteint le sud corrézien en 2011. Une lutte biologique s’impose, dans la mesure où un prédateur de ce petit papillon, le Torymus peut être introduit dans les parcelles avec un résultat probant. Cependant le lâcher de Torymus gène la lutte chimique, dans la mesure où ce dernier y est également sensible.

 

Verger dédié à la transformation

La mise en place d’un tel outil apparait indispensable dans la mesure où la présentation du fruit sous différentes formes sera indispensable à la valorisation.

Ce projet peut avantageusement s’appuyer sur la réalisation à l’actif des croqueurs de pommes destinée à conserver voir à promouvoir les anciennes variétés de pommes.

 

Traitements antiparasitaires

Les participants ont regretté l’interdiction de traiter les vergers de châtaigniers par hélicoptères y compris les vergers en conduite biologique. En effet les traitements par hélicoptères sont beaucoup plus efficaces et beaucoup moins polluants que les traitements par atomiseurs.

En conclusion, une récolte 2012 qui s’annonce correcte en quantité et en qualité sans oublier la menace parasitaire (CYNIPS) qui pèse sur le verger Limousin.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui