L'Union Paysanne 09 novembre 2012 à 09h47 | Par Clément Galzin

Cilco - Le projet lait corrézien, un gage d’avenir pour la production

L’Interprofession Laitière Corrézienne a présenté son plan de relance de la production laitière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Centre Interprofessionnel Laitier de la Corrèze a élaboré un plan de relance de la production laitière en étroite collaboration avec la section laitière de la FDSEA, Agri Emploi Corrèze, Corrèze Conseil Élevage et la Chambre d’agriculture.
Le Centre Interprofessionnel Laitier de la Corrèze a élaboré un plan de relance de la production laitière en étroite collaboration avec la section laitière de la FDSEA, Agri Emploi Corrèze, Corrèze Conseil Élevage et la Chambre d’agriculture. - © Clément Galzin

Le 18 octobre dernier, le Centre Interprofessionnel Laitier de la Corrèze (CILCO) s’est réuni sous la présidence de Jean-Pierre Brousse afin de finaliser son plan de relance de la production laitière.

À l’image de l’agriculture, la production laitière se trouve con-frontée à un contexte en évolution permanente :

- Volatilité du prix du lait et des matières premières,

- Fin des outils de régulation (disparition des quotas en 2015),

- Renouvellement des générations difficile,

- Agrandissement des structures,

- Besoin en main-d’œuvre croissant.

Fort de ce constat et conscient que la production laitière a son rôle à jouer dans l’agriculture corrézienne, le président du CILCO a initié une réflexion sur un plan de relance. Cette réflexion a impliqué les trois familles qui composent le CILCO (producteurs, coopératives laitières et laiteries privées) et s’est faite en étroite collaboration avec la section laitière de la FDSEA, Agri Emploi Corrèze, Corrèze Conseil Élevage et la Chambre d’agriculture. L’ensemble de ce travail s’est concrétisé par l’élaboration du projet laitier. Ce dernier se décompose en trois volets.

 

Favoriser la reprise d’exploitation

Le premier volet concerne les installations. L’objectif dans ce domaine est de pérenniser les unités laitières déjà en place en favorisant la reprise d’exploitation. Le renouvellement des générations et le maintien des exploitations déjà en place étant difficiles, ce volet est une priorité.

Dans le cadre de ce premier volet, le CILCO a mis en place des aides financières pour toute personne s’installant en production laitière. Suivant les cas (cadre DJA, installation en agriculture sociétaire, spécialisation de l’exploitation,…) l’aide attribuée pourra aller de 1250 à 15 000 €.

Dans le cas d’une reprise d’exploitation en hors cadre familial, le transmetteur est également susceptible de bénéficier d’une aide à condition que la production laitière soit maintenue.

Ce dispositif est complété par le répertoire à l’installation et les aides PIDIL (non spécifique à la production laitière, installation hors cadre familial) de la Chambre d’agriculture de la Corrèze.

 

Besoin de main-d’œuvre

Le deuxième volet concerne la main-d’œuvre. Avec l’agrandissement des structures, la raréfaction de la main-d’œuvre familiale, l’astreinte de la traite biquotidienne : le besoin en main d’œuvre se fait de plus en plus ressentir. En collaboration avec Agri Emploi Corrèze et le service de remplacement, le CILCO propose la prise en charge de la main-d’œuvre salarié à hauteur de 30 % et ce pour la première année d’utilisation.

Cette prise en charge ne pourra se faire que si le producteur utilise une des deux formules proposées par Agri Emploi. Ces deux formules prévoient 36 jours d’utilisation du salarié par an dont 12 jours pour congés.

Ajouté à la mesure relative au crédit d’impôt en matière de congés qui a été reconduite pour 2 ans, l’aide CILCO représente une réelle opportunité pour diminuer l’astreinte sur les exploitations laitières.

 

Mise en commun des moyens de production

Le dernier volet concerne le regroupement d’exploitations laitières. Consciente que ces regroupements peuvent permettre une meilleure organisation du travail et du capital, l’interprofession s’est positionnée pour inciter à la mise en commun des moyens de production. Ainsi, pour toute création de GAEC, d’EARL ou de SCEA, le CILCO prendra en charge 50 % des frais de dossier. Cette prise en charge ne pourra se faire que si la création de la société implique le regroupement de deux exploitations.

 

Une baisse de collecte

À l’issue de la validation du projet lait corrézien, les laiteries ont fait un point sur la conjoncture laitière. Toutes ont fait état d’une baisse de collecte sur le deuxième semestre 2012 en lien avec une raréfaction de la ressource herbagère, une augmentation des charges (alimentaire notamment) et un contexte défavorable coté prix du lait. Concernant ce dernier point les perspectives sur la fin 2012 et le début d’année 2013, en lien avec l’augmentation de la valorisation beurre poudre, sont plutôt rassurantes. Le prix moyen de 2012 devrait ainsi être inférieur de 10 € par rapport à 2011.

Sur la suppression de la TFA, l’ensemble des entreprises ont affirmé leur besoin de maitriser les volumes et mènent donc une réflexion sur un nouveau système de limitation.

 

Pour tout renseignement sur le projet lait corrézien composer le 05 55 21 55 45.

 

Tout producteur laitier peut potentiellement bénéficier de ces aides à condition qu’il soit adhérent au CILCO.

 

En complément de ces 3 volets, est également à souligner la gratuité de l’appui technique Contrôle Laitier de Corrèze Conseil Elevage pour les JA. Cette mesure est valable 5 ans à compter de la date d’installation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui