L'Union Paysanne 17 juin 2011 à 10h50 | Par VM - FDSEA 19

Comité Sécheresse Elevage - Lancement de l’opération paille en Corrèze

La plupart des organismes professionnels agricoles, ainsi que les coopératives et marchands d’aliments de la Corrèze étaient présents jeudi 9 mai, pour débattre des solutions à apporter aux agriculteurs face à la sécheresse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les organisations professionnelles agricoles, coopératives et marchands d’aliments réunis pour la sécheresse.
Les organisations professionnelles agricoles, coopératives et marchands d’aliments réunis pour la sécheresse. - © DR

Un bref rappel a été effectué par la DDT, sur les mesures prises actuellement, liées à la sécheresse : l’interdiction du broyage des pailles, la possibilité de changement sur son assolement par des cultures dérobées. Dans ce cadre, la DDT à mis en place un numéro 05 55 21 82 74 ou 05 55 21 82 39 destiné à renseigner les agriculteurs sur les modifications temporaires d’assolements.

En ce qui concerne les engagements de prairies en PHAE : les Prairies Permanentes peuvent être retournées, si l’exploitation dont la totalité de la surface fourragère principale est engagée en PHAE, et qu’il a que des prairies permanentes, et sur demande auprès de la DDT. Par contre il y a obligation de les redéclarer en prairies permanentes en 2012. Pour les Prairies Temporaires, un travail superficiel est accordé, avec implantation de cultures fourragères, par contre en 2012, il faudra soit semer à nouveau une prairie temporaire, soit déplacer l’engagement en PHAE.

Les coopératives et négociants, annoncent qu’ils ont des semences en quantité suffisante pour les cultures dérobées (maïs, sorgho, millet,…).

En ce qui concerne les cours de la viande bovine, ils sont en baisse. Il y a toujours trop d’animaux sur le marché, du à la décapitalisation des cheptels. Les produits finis risquent de manquer dans quelques mois car les animaux ne partent plus pour l’engraissement.

Puis l’opération paille a été détaillée, la FDSEA de la Corrèze a pris contact avec l’Essonne, qui a répondu favorablement à notre sollicitation pour 4 000 à 8 000 T de paille, retenues dans la région d’Etampes. Les bons de commandes ont été validés à 80 €/T HT pouvant aller jusqu’à 90 €/T HT, un acompte de 25 €/T est demandé, les commandes seront bouclées le 24 juin. Reste à régler tous les problèmes de logistique, le syndicat des entrepreneurs a donc été sollicité pour nous prêter main forte sur ce dossier.

Question posée à Groupama et la MSA : comment sont assurés les bénévoles et le matériel dans ses opérations de grande envergure ? Une réponse à ce sujet sera formulée dans les jours qui suivent, mais cela ne semble pas poser de gros problème.

Ensuite a été abordé «l’aliment sécheresse», pour aller avec la paille. Il semble judicieux de complémenter avec un aliment liquide, pourquoi pas de la mélasse. Les marchands d’aliments et coopératives ne se sentent pas capables d’approvisionner un trop grand nombre en mélasse, ils préfèrent attendre quelques semaines pour se prononcer sur un aliment sécheresse.

Un prochain comité sécheresse élevage aura lieu le jeudi 23 juin.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,