L'Union Paysanne 18 novembre 2011 à 10h19 | Par P. DUMONT

Complémentaire santé - L’application du régime Santé - Prévoyance des salariés agricoles en Limousin

Début 2010, un nouveau régime de santé - prévoyance était instauré pour les salariés de la production agricole après de nombreuses tractations entre les partenaires sociaux dont la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Suite au désengagement de l’Etat dans le remboursement des soins médicaux, il était souhaitable d’offrir aux salariés de la production agricole une amélioration de leur pouvoir d’achat en leur permettant d’avoir accès à une complémentaire santé et à la prévoyance», explique Anne Chambaret, membre des commissions emploi de la FRSEA Massif central et de la FNSEA.

Deux ans après cette avancée sociale importante, 2600 salariés agricoles limousins sont couverts par ce régime complémentaire proposé par Agrica qui apporte des garanties supérieures au régime de base. Un exemple ? Le nombre de jours de carence en cas d’arrêt de travail passé à sept jours au lieu des dix jours observés dans le régime de base. L’accord a instauré un régime de prévoyance en deux blocs. Le premier concerne la prévoyance lourde (décès, invalidité temporaire / arrêt de travail, invalidité) et la seconde la complémentaire santé. Tout salarié cotisant, c'est-à-dire ayant plus d’un an d’ancienneté, peut bénéficier de l’accord. Les salariés en CDD ne peuvent être bénéficiaires et ne cotisent pas.

Cette mutualisation a permis d’agir sur les cotisations (moins élevées) mais aussi sur les prestations et les coûts de gestion administrative. La poursuite du désengagement du régime de base de sécurité sociale dans les mois à venir ne sera pas sans conséquences sur les garanties santé - prévoyance.

Deux possibilités : des prestations revues à la baisse ou des tarifs en augmentation. Cette dernière option, qui permettrait de compenser le désengagement de l’Etat, pourrait être entre 1,5 et 2 %.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui