L'Union Paysanne 01 décembre 2021 a 13h00 | Par La rédaction

CONJONCTURE.Fruits et légumes : début d'automne stable

Si la tomate a connu quelques jours de crise conjoncturelle, la consommation des autres légumes frais a été plutôt stable en octobre. En fruits, l'offre de pommes et de poires, handicapée par le gel d'avril, ne suffit pas à répondre à la demande.

Abonnez-vous Imprimer
- © dr

Le marché de la tomate a connu un mois d'octobre difficile constate FranceAgri- Mer dans sa dernière note de conjoncture. Alors que la production était en hausse à fin septembre, la demande commençait à se détourner de ce produit. Les stocks ont commencé à s'amplifier, orientant les prix à la baisse. La tomate a connu une courte période de crise conjoncturelle (du 7 au 12 octobre) qui s'est achevée grâce à une baisse de l'offre. En poireau, la campagne d'automne- hiver se met en place dans un contexte favorable, soutenue par des opérations de promotions. Mais la consommation reste dépendante du climat et recule dès que le soleil revient, et remonte aux premières gelées. En pommes de terre, les cours sont globalement stables dans un contexte d'une hausse de l'offre. En fruits, l'offre reste très limitée en poires, suites aux dégâts du gel du mois d'avril. Les variétés d'automne se mettent en place et s'écoulent sans difficulté, à tel point que l'offre nationale n'est pas suffisante pour satisfaire la demande.

Exportations en recul
Les opérateurs se tournent alors vers les origines espagnoles et portugaises pour combler le manque de disponibilités. Tout cela concourt à ce que les cours restent fermes et élevés. L'offre en pommes, même si elle s'étoffe dans l'ensemble des bassins de production, reste limitée. La demande s'améliore, notamment tirée par les commandes des collectivités, jusqu'à l'arrivée des congés scolaires. Début novembre, la pomme n'aura plus à affronter la concurrence des fruits à noyaux, mais devra faire face à l'arrivée des premiers agrumes en provenance du Maroc et de l'Espagne. Enfin, la demande est intéressée en raisin, et les cours sont stables. FranceAgri- Mer a également fait le point sur le commerce extérieur des fruits et légumes frais sur la période d'août 2021. A 269 000 tonnes, les importations de fruits frais sont stables (+ 1 %) par rapport à août 2020. Les exportations sont en revanche en net recul : - 15 % à 63 500 tonnes. Pour les légumes frais, les importations (hors pommes de terre) sont en hausse de 4 % à 100 000 tonnes. Quant aux exportations, elles sont en recul de 5 % à 78 000 tonnes.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,