L'Union Paysanne 21 août 2015 à 08h00 | Par Richard Zizert

Coup de colère des jeunes agriculteurs

Les Jeunes Agriculteurs de Corrèze soutenus par la Fdsea 19 ont manifesté le 5 août dernier à Brive. Leur action visait les grandes et moyennes surfaces alimentaires de la ville.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les JA cherche à interpeller le ministre par des slogans originaux.
Les JA cherche à interpeller le ministre par des slogans originaux. - © JA 19

Deux semaines après une première manifestation, la ville de Brive a de nouveau été la cible d’un rassemblement. Sous l’impulsion des Jeunes Agriculteurs de Corrèze, soutenus par la Fdsea 19, ils ont manifesté leur mécontentement et tiré une nouvelle fois la sonnette d’alarme. Un climat tendu et difficile dans lequel les JA sont les premières victimes.

 

Environ deux cents personnes se sont rassemblés devant les locaux de la Chambre d'agriculture de Brive
Environ deux cents personnes se sont rassemblés devant les locaux de la Chambre d'agriculture de Brive - © JA 19

«Laissez-nous travailler»

Jérôme Pascarel, président des Jeunes Agriculteurs, a mené les troupes rappelant les maux qui rongent le secteur agricole ces dernières semaines. «Il est de plus en plus difficile d’installer des jeunes en agriculture. Nous plions sous le poids des contraintes et sur les prix payés aux producteurs. Nous sommes pris en otages par les grandes surfaces qui plombent nos rémunérations. Il est inadmissible qu’un agriculteur qui travaille d’arrache-pied tous les jours ne puissent même pas se sortir un salaire pour vivre».

Une exaspération de toute une profession, puisque environ deux cents agriculteurs et un convoi d’une trentaine de tracteurs avaient répondu présents à ce nouvel appel à mobilisation. Le rassemblement est parti de la Chambre d’agriculture de Brive en direction de plusieurs GMS. Des coups de klaxons ont résonné dans la ville devant des riverains qui ont continué à montrer leur soutien à la cause des éleveurs.

Les caddies ont été posés sur la place centrale de Brive où se passe le marché.
Les caddies ont été posés sur la place centrale de Brive où se passe le marché. - © JA 19

La sous-préfecture ciblée

L’hypermarché Géant, les chaînes de hard-discount Lidl et Aldi, les grossistes Metro et Promocash ont été les points d’arrêt des agriculteurs. Sur place, ces derniers ont déversé plusieurs déchets et encombrants. «Il s’agit d’enseignes qui ne respectent pas les accords de valorisation des produits nationaux». Ils ont également chargé sur un plateau les caddies de ces magasins.

Les caddies ont notamment été attachés aux grilles de la sous-préfecture, et ont également été déposés sur la place de la Guierle. La raison ? «Cette place est stratégique à Brive car c’est ici que le marché se déroule. C’est symbolique», explique Jérôme Pascarel.

Daniel Couderc, président de la Fdsea 19, a quant à lui tenu à rappeler que «des enseignes comme Promocash ou Metro ont près de 40 % de produits importés sur leurs étals. Nous souhaitons juste qu’ils privilégient la préférence nationale».

Les agriculteurs se sont dispersés au cœur de la nuit, et ont tous assuré qu’ils allaient rester mobilisés dans les semaines à venir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui