L'Union Paysanne 15 décembre 2010 à 10h17 | Par Henri DEMONTJEAN

Dégâts de grands gibiers - Les agriculteurs vigilants

Un bilan à mi période de chasse a permis un état des lieux des prélèvements et un recadrage courant janvier si le besoin s’en fait sentir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Agriculteurs et chasseurs se sont accordés pour prolonger la période de chasse au sanglier, maîtriser sa population et limiter les dégâts.
Agriculteurs et chasseurs se sont accordés pour prolonger la période de chasse au sanglier, maîtriser sa population et limiter les dégâts. - © DR

La Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS) s’est réunie le 8 décembre dernier cous la présidence de Monsieur le Préfet. Celle-ci a examiné les prolongations de la période de chasse au sanglier ainsi que l’opportunité d’introduire des mesures de régulation supplémentaires de cette espèce. La CDCFS a également fait le point sur l’exécution des plans de chasse des cervidés (cerf et chevreuil).

 

Comités des Pays de Chasse

Cette réunion faisait suite aux réunions qui se sont tenues dans chaque comité de Pays de Chasse au cours desquelles un état des lieux précis des prélèvements et des dégâts a été réalisé.

Ces comités sont composés de chasseurs, d’élus, de lieutenants de louveterie, d’agents de l’office National de la Chasse, de représentants des forestiers ainsi que des agriculteurs désignés par la Chambre d’Agriculture.

Les réunions au niveau de chaque pays de chasse, se sont déroulées dans un climat de confiance et les nombreux dégâts causés par le grand gibier (sangliers, cerfs, chevreuils) ont sensibilisé les décideurs départementaux. Tous ces éléments qui interviennent dans une période difficile pour l’agriculture, ont été examinés par la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS) lors de sa réunion du 8 décembre dernier.

 

 

Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage

En présence des représentants des maires, des chasseurs, des agriculteurs et des forestiers, le Préfet a réaffirmé la position qu’il avait prise lors de la CDCFS du 16 juin 2010, à savoir, «aboutir rapidement à une baisse des populations de sangliers dans certains secteurs où les dégâts ont atteint des niveaux non supportables pour les agriculteurs».

 

Sangliers

Aussi, aucune restriction de tir n’a été décidée. Par ailleurs, la chasse sera prolongée du 2 janvier au 27 février 2011 dans l’Est du département, couvrant ainsi les secteurs les plus sensibles aux dégâts (voir carte ci-jointe I). Dans les autres secteurs, elle sera permise jusqu’au 31 janvier avec possibilité de prolongation automatique jusqu’au 27 février si la situation l’exige. Par ailleurs, vu la nécessité de ne pas restreindre les possibilités de régulation du sanglier, la chasse par temps de neige sera autorisée (voir carte ci-jointe II), sur les pays de chasse suivants : Puy des Monédières, Plateau du Centre, Plateau de Neuvic, Plateau de Millevaches, Plateau d'Auvergne, Xaintrie.

Le préfet a salué l’engagement des parties prenantes. Celui-ci est attesté par un niveau de prélèvement en hausse, équivalent, à mi-saison, à celui atteint sur l’ensemble de la période de chasse 2009-2010. Pour autant, compte tenu du niveau des populations de sangliers, la pression de chasse doit être maintenue. A cet effet, les sociétés de chasse doivent poursuivre leurs efforts pour coordonner leurs actions. Par ailleurs, il a été convenu qu’un bilan de la situation serait effectué fin février. Il s’agira d’identifier les secteurs qui restent sensibles aux dégâts. En accord avec la Fédération des Chasseurs, il a été convenu que des battues de régulation seraient organisées avec la collaboration des chasseurs locaux lorsque la situation l’exige.

 

 

Cervidés

L’exécution des plans de chasse cervidés se déroule normalement. Toutefois, dans les secteurs où les cervidés sont en nombre, des bracelets supplémentaires seront octroyés dès que le plan de chasse aura été réalisé. Le Préfet a invité forestiers et chasseurs à se concerter, d’une part pour diminuer fortement le nombre de cervidés dans les zones où il est excédentaire, d’autre part, pour éviter qu’il ne prolifère ailleurs. A cet effet, un plan d’action sera arrêté au 1er trimestre 2011.

Le Préfet a remercié les membres de la commission pour leur engagement et prend acte de la volonté affichée des élus, des chasseurs, des représentants du monde agricole et de la forêt, d’aboutir à des résultats tangibles en matière de régulation des espèces.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui