L'Union Paysanne 16 décembre 2016 à 08h00 | Par UP 19

Dernière session chambre de l'année 2016

La Chambre d'agriculture de la Corrèze a conclu l'année 2016 par une session qui s'est tenue dans la salle des assemblées du Puy Pinçon, le vendredi 9 décembre dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © RZ

Cette ultime session de la Chambre d'agriculture de la Corrèze, qui avait lieu 9 décembre était une session budgétaire. Néanmoins, l'un des points d'attraction de cette après-midi a été la signature d'une charte pour l'abreuvement entre le préfet, Bertrand Gaume et le président CDA19, Tony Cornelissen (voir encadré). L'objectif est, suite à cette charte, de lancer la construction de deux mille points d'abreuvement sur tout le département.

Outre cette signature, dans son allocution Le président Cornelissen a tout de même tenu à évoquer les changements opérés au cours de cette année, avec notamment la mise en oeuvre de la quatrième antenne à Saint-Ybard. «Ce projet s'est inscrit dans notre objectif de faire de la proximité et du conseil nos priorités». Une antenne effective depuis maintenant plusieurs mois.

Une session qui clôt «une année agricole difficile de par la conjoncture économique de nos produits, les problèmes sanitaires auxquels nous sommes confrontés avec la réapparition de la grippe aviaire. La sécheresse qui a impacté notre département et la complexité administrative qui a émaillé».

Les méthodes de reconnaissance des pertes pour cause climatique, basées sur les modèles d'analyse de la pluviométrie de type ISOP, ne répondent plus à la réalité du terrain.

Cette conjoncture doit nous amener à nous interroger sur la «Ferme Corrèze» d'avenir, afin d'anticiper les évolutions, d'accompagner le changement, de soutenir les innovations, et de préparer le renouvellement des générations».

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition du 16 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui