L'Union Paysanne 09 septembre 2016 à 08h00 | Par UP 19

Des agriculteurs à bout de souffle face à une crise sans issue immédiate

La FDSEA et les JA ont fait part d’une longue liste de doléances auprès du préfet de la Corrèze, Bertrand Gaume et du directeur de la DDT, François Geay. Ils les ont mis en garde face à la grave crise qui touche l’agriculture et la situation d’urgence absolue de certaines exploitations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation FDSEA JA.
La délégation FDSEA JA. - © UP 19

Les agriculteurs corréziens se sentent délaissés par l’Etat et de son gouvernement alors qu’ils traversent probablement la pire crise agricole depuis l’après-guerre. Vendredi dernier, une délégation de la FDSEA et des JA, menée par leurs présidents respectifs, Daniel Couderc et Jérôme Pascarel, a fait part au préfet de la Corrèze de la longue liste d’inquiétudes qui les animent.

 

Sécheresse

«La sécheresse de cette année est très différente de celle de l’année passée. Au niveau départemental, certains éleveurs affouragent déjà depuis début juillet. Et la situation continue d’empirer puisque, contrairement à l’année dernière où nous avions eu de la pluie et une repousse fin août, d’après les prévisions météos, le temps devrait rester sec jusqu’à au moins fin septembre».

«Nous demandons donc aujour-d’hui à ce que des mesures soient prises pour cette sécheresse avec notamment la prise en charge par l’Etat de l’impôt foncier pour l’ensemble des productions du département. Cette exonération doit concerner comme l’année dernière, les propriétaires exploitants, mais aussi les fermiers locataires. De plus, nous demandons à ce qu’il y ait une dérogation pour les agriculteurs qui avaient l’obligation de cultures dérobées après leur déclaration TelePAC, afin qu’ils ne soient pas obligés de semer quelque chose qui ne va pas pouvoir pousser suite à cette sécheresse».

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition du 7 septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui