L'Anjou Agricole 09 mai 2019 à 12h00 | Par AA

Drones et intelligence artificielle au service de la biodiversité

La Cuma des Cinq Routes, à Tiercé, s'associe à la société nantaise Pilgrim Technology pour améliorer le repérage des râles des genêts, espèce protégée. Le binôme est lauréat du concours Résolutions organisé par l'Agence de développement économique de la Région Pays-de-la-Loire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un drone, équipé d’un capteur thermique, va survoler les prairies pour déterminer la signature thermique du râle du genêt. Au moment des fauches, une caméra thermique embarquée sur le tracteur devrait permettre à l’agriculteur d’être prévenu par un bip sonore de la présence probable d’un nid.
Un drone, équipé d’un capteur thermique, va survoler les prairies pour déterminer la signature thermique du râle du genêt. Au moment des fauches, une caméra thermique embarquée sur le tracteur devrait permettre à l’agriculteur d’être prévenu par un bip sonore de la présence probable d’un nid. - © Pilgrim technology- Eagleview

Des drones et une intelligence artificielle (IA) vont aider les éleveurs à concilier leur activité d’élevage et la protection d’une espèce protégée, le râle des genêts, l’oiseau migrateur emblématique des Basses vallées angevines (au Nord d’Angers). Dans ces prairies, les agriculteurs pratiquent depuis longtemps la fauche tardive pour épargner les râles qui viennent nicher dans les prairies, mais il est impossible de repérer tous les nids dans ces vastes étendues herbeuses. Pour un repérage   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui