L'Union Paysanne 12 mars 2010 à 10h01 | Par P. Dumont

Elections - L’agriculture selon les candidats aux élections régionales…

La FRSEA a invité les candidats aux élections régionales à venir présenter leurs programmes Agriculture lors de son conseil d’administration du 2 mars dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La FRSEA invite les candidats aux régionale à présenter leur programme agriculture.
La FRSEA invite les candidats aux régionale à présenter leur programme agriculture. - © DR

Considérant les élections régionales déterminantes pour le monde agricole, la FRSEA a proposé à l'ensemble des candidats limousins de venir présenter leurs programmes agriculture devant les membres de son Conseil d'administration du 2 mars.
Quatre partis ont répondu présents : l'UMP, Europe Ecologie, le Modem et enfin Limousin, terre de gauche. Le Parti socialiste nous a adressé son programme par courrier. Enfin, le Front National, Lutte Ouvrière n'ont pas répondu aux sollicitations de la FRSEA. L'Alliance écologiste indépendante, ayant déposé sa liste après les envois des invitations de la FRSEA, n'était donc pas présente.
M. Jean-Philippe Viollet, président de la FRSEA, a accueilli les candidats en les remerciant de leur présence et en leur rappelant que les représentants syndicaux de l'agriculture limousine réunis ce jour, les ont invités afin de mieux connaître leurs propositions en matière agricole. L'objet de la démarche était l'écoute et non pas la contestation.
Chacun des candidats a ainsi pu s'exprimer sur les choix et mesures qu'il mettrait en place en cas d'élection.

UMP

Premiers candidats à se livrer à l'exercice, MM. Raymond Archer, Jean Auclair et Alain Renault. En cas d'élection, la première initiative de l'UMP consistera en l'organisation d'une conférence régionale sur l'agriculture rassemblant toute la profession. Trois points principaux vers lesquels convergeraient les financements possibles y seraient abordés : l'aide à l'installation, la mise en place d'un véritable plan d'engraissement et le développement d'actions volontaristes en matière d'énergies renouvelables. Les objectifs de l'UMP sont clairs : l'agriculture limousine doit valoriser ses produits sur place pour générer plus de revenus. En outre, la volonté est d'accompagner les politiques gouvernementales en place via, par exemple, des bonifications sur les prêts consentis dans le cadre du plan Sarkozy et d'optimiser les conditions d'accès aux aides tout en accélérant leurs versements.

 

 

Europe Ecologie

Partant de trois constats, Odile Stéfanini et Didier Lorioux proposent trois axes de travail pour l'agriculture limousine. Le développement des circuits courts biologiques et/ou durables est le premier axe choisi pour relocaliser la valeur ajoutée, aujour-d'hui réalisée principalement hors région. 

Pour ce faire, la région poursuivra la voie de l'engraissement déjà engagée. Afin de préserver la qualité environnementale du Limousin, Europe Ecologie appuiera les démarches d'agriculture biologique (et/ou durable). Concernant le renouvellement des générations associé au problème du foncier, Europe Ecologie envisage la création d'une agence d'intervention foncière et solidaire associant citoyens et collectivités. La logique de développement présentée par les candidats est territoriale et le travail sur ces différents aspects se veut partenarial via la création d'un conseil d'orientation citoyen. 

Modem

Jean-Jacques Bellezy accompagné de Nadine Rivet, Jean-Claude Deschamps et Christophe Lechevalier a ensuite exposé le point du vue du Modem. Pour eux, le Limousin étant la région de France ayant la plus forte proportion d'agriculteurs dans sa population, elle se doit d'être un moteur. Le candidat se positionne en faveur d'une rémunération juste de la production en lieu et place d'aides mais aussi contre une régulation unique par le marché. Dans cette optique, le travail en commun avec les organisations professionnelles agricoles est essentiel. Les axes prioritaires seront les suivants : le développement des circuits courts par l'engraissement des broutards avec, pourquoi pas, une prime par tête de bétail engraissé, la création d'un label «Produit du Limousin» (autre que viande li-mousine) et le développement de la formation continue.

 


Limousin, terre de gauche

Enfin, M. Christian Audouin a clôturé l'après-midi avec les propositions de Limousin, terre de gauche. En préalable, M. Audouin tient à dénoncer les reproches inadmissibles faits à l'agriculture concernant, notamment, les gaz à effets de serre. En cas d'élection, la première initiative du candidat serait la mise en place d'une conférence régionale agricole rassemblant tous les acteurs de la filière, conférence qui pourrait être permanente. Pour Limousin, terre de gauche, la région doit véritablement impulser des programmes en matière agricole et mettre l'accent sur les débouchés. Les principales pistes de travail retenues concerneraient l'aval de la filière et le développement des activités de transformation via l'engraissement et la promotion de la qualité de nos produits régionaux sur laquelle un grand coup de projecteur est nécessaire.
Aucun représentant du parti socialiste n'ayant pu répondre à l'invitation de la FRSEA, le programme a été adressé par courrier. Il rappelle les actions menées par le Conseil régional sortant et celles qui seront initiées en cas d'élection.
Parmi celles-ci, il faut citer la poursuite du soutien à l'installation et à l'emploi agricole ainsi que du plan Climat, le développement des circuits courts, des ateliers d'engraissement et de la filière bio.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui