L'Union Paysanne 28 novembre 2014 à 08h00 | Par E.M.

Environnement - Avis défavorable pour le classement de quinze communes en zones vulnérables

Le Comité départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) a émis son avis au sujet des zones vulnérables aux nitrates.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tony Cornelissen a rallié à l’avis de la profession agricole, qui prône la prévention plutôt que la répression, la majorité des membres du Coderst.
Tony Cornelissen a rallié à l’avis de la profession agricole, qui prône la prévention plutôt que la répression, la majorité des membres du Coderst. - © UP 19

La révision 2014 des zones vulnérables à la pollution par les nitrates d’origine agricole sur le bassin Adour Garonne était l’objet du Coderst du 20 novembre. Celui-ci a rendu un avis défavorable, concernant le classement de quinze communes corréziennes.

À l’issue de la réunion, le seul représentant de la profession agricole, Tony Cornelissen, président de la Chambre d’agriculture, se félicite de la décision prise. « Notre objectif, c’est de rester "indemnes" de zones vulnérables en Corrèze. » Pour atteindre cet objectif et faire valoir la position de la profession, il a présenté aux membres du Coderst un argumentaire technique spécifique à la Corrèze suite à la réflexion menée avec les différentes structures professionnelles et acteurs du monde agricole et l’analyse réalisée par les services de la Chambre.

Pour rappel, trois secteurs font l’objet du classement en zones vulnérables. Le problème, ce sont les données prises en compte pour établir ce zonage : elles datent de 2011/2012. Depuis, deux zones sont passées en dessous des seuils imposés par les normes européennes et seul un captage dans une zone pose encore question.

Tony Cornelissen précise : «il vaut mieux qu’on s’occupe des quelques agriculteurs concernés, très peu en Corrèze, et qui parfois sans même le savoir doivent corriger leurs pratiques plutôt que de jeter le discrédit sur l’ensemble de l’agriculture corrézienne».

La volonté de la Chambre d’agriculture, et au travers, celle de la profession agricole, est d’éviter ce classement et de poursuivre sa ligne de conduite. « Dès lors que nous disposons d’éléments tangibles et d’analyses qui le prouvent, on veut faire de la pédagogie constructive et mettre en place un suivi technique individuel chez les agriculteurs qui sera bien meilleur efficacement que de classer aveuglément en zone vulnérable» explique Tony Cornelissen. «Les agriculteurs concernés sont partants pour améliorer leurs pratiques et sont très impliqués dans cette démarche collective».

Cette démarche justement que Tony Cornelissen souhaite conserver pour que la Corrèze ne rentre pas dans le schéma des zones vulnérables. «Le département, qualifié "indemne" de zone vulnérable, en fait un atout économique, environnemental, agricole, avec des produits de qualité. Pour conserver cette qualité, le monde agricole et tous les acteurs sont prêt à se mobiliser pour prouver qu’en cas de suspicion de zone vulnérable nitrates, on s’en occupe pour rester dans la démarche d’un département qui se veut exemplaire en la matière.»

La procédure va maintenant se poursuivre, pour statuer sur une modification ou non de la carte actuelle des zones vulnérables début 2015.

Qu’est-ce que le Coderst ?

 

Il participe à la mise en œuvre et au suivi des politiques publiques dans les domaines de la protection de l’environnement, de la gestion durable des ressources naturelles et de la prévention des risques technologiques et sanitaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui