L'Union Paysanne 01 septembre 2010 à 10h33 | Par TA

Evènement - En tout point une réussite

Ce 44e festival de l’élevage a réuni le meilleur de la «ferme Corrèze» sur la place de la Guierle à Brive.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La race Salers à l'honneur.
La race Salers à l'honneur. - © DR

Ce festival édition 2010, qui a eu lieu les 28 et 29 août a encore été un franc succès. Les organisateurs ont su associer animation à destination des professionnels et d'autres à destination du grand public.
Ainsi, les habitants de Brive et d'ailleurs ont pu voir et souvent goûter ce que l'agriculture corrézienne produit de meilleur. Les professionnels retiendront quant à eux la variété et la qualité des animaux présentés (bovins Limousins, Prim'Holstein et Salers, ovins, volailles...). On no-tera également la présence du syndicat Salers et de leurs «va-ches rouges» qui attirent toujours l'attention du grand public.
Le festival a été lancé le ven-dredi soir par la conférence-débat des Jeunes agriculteurs «du territoire à l'assiette, il n'y a qu'un pas» où les participants ont pu évoquer les enjeux de l'agriculture par rapport à l'alimentation, l'environnement et l'aménagement du territoire (voir article p.4).

Récompense

Le Gaec Gorse d'Estivals a reçu la médaille du ministère de l'Agriculture, qui a été remise par le préfet le dimanche midi.

Concours Limousin

52 élevages corréziens et 220 bêtes ont concouru dans chacune des 22 sections pour représenter les caractéristiques de la race, dont le prix d'ensemble a été attribué à Scea Gilles Dumond à Arnac Pompadour (voir résultats des concours p.5).


Concours Prim'holstein

Mais les productions animales en Corrèze ne se limitent pas qu'à la Limousine, les laitiers ont aussi été de la fête. Le premier prix d'ensemble a été remis au Gaec Leyrat Felgines de Voutezac tandis que le prix de cham-pionnat «Vache en lactation» a été remis au Gaec de la Geneste d'Allassac.

Dégustation viande et lait

Les interprofessions de la filière Lait et Viande se sont fortement mobilisées pour faire connaître et reconnaître leurs produits. La viande de veau de lait sous la mère a été particulièrement appréciée. La fontaine de lait a également connu une forte fréquentation : de nom-breux verres de lait ont été distribués, nature ou aromatisés au sirop.


Filière ovine

Sur le stand ovin, organisé par la Chambre d'agriculture et le Syndicat ovin départemental, étaient présentés la race Limousine et l'utilisation de ses croisements. Une démonstration de tonte avec des brebis a été faite devant l'œil d'un public conquis. Une démonstration du travail des chiens de troupeau a également été montrée ainsi qu'une exposition sur la laine et les peaux.

Emploi

Sur le stand de l'Arefa et du Pôle emploi agricole 19 étaient présentés les différents services existant pour les employeurs de main d'œuvre : recrutement de salariés grâce à la bourse à l'emploi de l'Arefa, emploi partagé avec Agri-emploi, utilisation du Service de remplacement. Le stand a connu un certain succès auprès des agriculteurs mais aussi des demandeurs d'emploi souhaitant travailler en agriculture.

 

 

Démonstrations de chiens de troupeau.
Démonstrations de chiens de troupeau. - © DR
Dégustation et vente de produits locaux à l'espace des Saveurs gourmandes.
Dégustation et vente de produits locaux à l'espace des Saveurs gourmandes. - © DR
La FDSEA a interpellé le préfet, le DDT  et les élus corréziens.
La FDSEA a interpellé le préfet, le DDT et les élus corréziens. - © Pascal Perrouin

Le syndicalisme interpelle les élus et la presse au Festival de l'élevage 

Le dimanche midi, le président de la FDSEA de la Corrèze, Tony Cornelissen, a interpellé le préfet, les élus et parlementaires ainsi que la presse pour lancer la campagne syndicale de la rentrée : Notre viande a un prix !

Le président de la FDSEA a exposé les problèmes suivants au Préfet, au directeur départemental de Territoires et aux élus dont M. Nauche, député maire de Brive, M. Audy, député européen et M. Trémouille, responsable des dossiers agricoles au Conseil régional : le prix payé au producteur est trop bas alors que le prix à la consommation reste élevé. Il est donc nécessaire, pour mieux rémunérer les producteurs, d'imposer aux acheteurs un prix plus élevé. C'est là que l'interprofession doit jouer son rôle en négociant des prix rémunérateurs pour les éleveurs. Les élus et
l'État doivent également valider les accords et jouer leurs rôles d'arbitre en les faisant respecter.
Tony Cornelissen a également mis l'accent sur le prix à la consommation, qui doit rester raisonnable pour le consommateur. Il a signalé les marges abusives des intermédiaires, domaine dans lequel l'État doit là aussi jouer son rôle d'arbitre. Il a également abordé les charges trop élevées qui font augmenter les coûts de production tout au long de la filière : coût du travail, notamment dans les abattoirs, charges des organismes professionnels agricoles, etc. «Toutes ces charges, qui concernent les producteurs mais aussi les autres acteurs de la filière, réduisent notre compétitivité vis-à-vis d'autres pays.»
Il a également évoqué le déficit de fourrage cette année, lié à la sécheresse, qui pénalise de nouveau les éleveurs, déjà confrontés à une conjoncture maussade, en les obligeant à acheter au prix fort l'alimentation à l'extérieur.
La FDSEA de la Corrèze est restée mobilisée durant tout le Festival de l'élevage pour lancer la campagne de la rentrée syndicale. Environ 1000 tracts et autocollants «notre viande a un prix !» ont été distribués sur le festival. Le message est bien passé car il n'y en a pas eu assez pour tous.
TA

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui