L'Union Paysanne 24 avril 2015 à 08h00 | Par Anne-Lise Fournial

Faire remonter les revendications des adhérents

Les présidents de la FDSEA et des JA sont allés à la rencontre du préfet pour faire le tour des problématiques du moment.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Daniel Couderc, Jérôme Pascarel, Bruno Delsol, Marion Saadé et Laurent Cyrot.
De gauche à droite : Daniel Couderc, Jérôme Pascarel, Bruno Delsol, Marion Saadé et Laurent Cyrot. - © UP 19

Le 15 avril 2015, Daniel Couderc, président de la FDSEA et Jérôme Pascarel, président des JA, ont pu exposer à Bruno Delsol, préfet de la Corrèze, accompagné de Laurent Cyrot, directeur départemental des Territoires adjoint, et de Marion Saadé, chef du service de l’économie agricole et forestière de la DDT, les revendications et problématiques agricoles du moment.

À tour de rôle, les élus FDSEA et JA ont abordé une partie de l’actualité agricole, comme la compensation obligatoire des défrichements, le versement du solde PMTVA, ou encore les zones vulnérables.

 

Défrichement

M. le Préfet a tenu à rencontrer la profession agricole sur la mise en place de la compensation des défrichements rendue obligatoire par la loi d’avenir, afin d’avoir une approche plus locale.

Daniel Couderc va très prochainement solliciter un entretien avec Laurent Wauquiez, président de l’Association nationale des élus de montagne (Anem) afin de le sensibiliser à cette problématique.

«Nous allons proposer aux membres de l’Anem un amendement dans le cadre de l’acte II de la loi montagne, dans lequel il sera stipulé que pour les communes situées en zone défavorisée, les autorisations de défriche seront subordonnées à une remise en prairie avec un engagement de maintien sur plusieurs années. Nous allons demander que cet amendement soit déposé par les députés en charge d’élaborer cet acte II», expose le président de la FDSEA.

En effet, trente ans après l’adoption de la loi montagne, les députées de la Savoie et du Doubs ont été chargées de formuler des propositions concrètes pour faire évoluer ce cadre législatif et permettre aux territoires concernés de faire face aux défis actuels. Leurs conclusions seront rendues courant mai 2015, en vue du conseil national de la Montagne qui se tiendra en juin.

 

Versement du solde PMTVA

Après l’engagement du gouvernement de procéder avant le 15 avril au paiement du solde de la PMTVA, la FDSEA et les JA s’interrogent sur cette nouvelle échéance déjà reportée à plusieurs reprises.

«Il y a quelques années, ce solde était réglé aux éleveurs en février. Par effet de cascade, ce sont maintenant les finances des fournisseurs qui voient rouge», explique Jérôme Pascarel.

Les élus ont tenu à demander que ce solde soit versé dans les plus brefs délais.

Dans une note adressée aux organisations professionnelles agricoles (OPA), le ministère de l'Agriculture annonce le versement du solde des aides bovines pour la semaine 17 (du 20 au 26 avril). L'arrêté ministériel fixant le stabilisateur applicable à la PMTVA pour la campagne de 2014 est paru ce vendredi 10 avril au Journal officiel.

 

Zones vulnérables

L’extension des zones vulnérables et la modification des capacités de stockage dans certaines zones va nécessiter des mises aux normes.

La FDSEA et les JA demandent que l’agence de l’eau Adour Garonne participe aux financements afin qu’avec les aides existantes, les agriculteurs puissent avoir un soutien à hauteur de 80 % du cout de ces mises aux normes.

 

Cours d’eau

Aux termes de nombreuses discussions, la FNSEA et le ministère de l’Écologie sont parvenus à un accord globalement favorable. Dans le cadre de l’examen du projet de loi biodiversité, un amendement gouvernemental définissant les cours d’eau a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale. Selon cet amendement, constitue un cours d’eau «un écoulement d’eaux courantes dans un lit naturel à l’origine, alimenté par une source et présentant un débit suffisant la majeure partie de l’année».

Les services de l’Etat ont jusqu’au 15 décembre 2015 pour rédigés des guides locaux d’entretien.

Des réunions de travail régulières seront alors programmées avec l’administration pour aboutir à des guides locaux d’entretien acceptables et acceptés de tous.

 

DPU

Suite à la demande des Jeunes agriculteurs lors de l’entretien avec les conseillers de l’Elysée le 7 avril dernier, les dossiers des jeunes (installés entre le 16 mai 2013 et le 15 mai 2014) dont les DPU n’avaient pu être réévalués pour l’année 2013, seront finalement dotés et ce dès l’année prochaine.

Un dossier a été porté au conseil régional pour obtenir le financement rétroactif de ces dossiers.

 

Troubles du voisinage

Daniel Couderc et Jérôme Pascarel ont tenu à alerter M. le Préfet sur le fait que les agriculteurs étaient de plus en plus importunés dans leur travail et stigmatisés par des voisins ou associations à caractère environnemental.

«Aujourd’hui, les exploitants sont régulièrement accusés de pollueurs, d’empoisonneurs, alors qu’ils sont, pour la grande majorité, engagés depuis de nombreuses années dans des démarches de progrès et mettent des techniques toujours plus respectueuses de l’environnement», expliquent-ils.

La FDSEA continuera d’organiser de nombreuses actions à destination du grand public, notamment par le biais des rencontres de l’agriculture.

Ces événements, organisés chaque année, sont primordiaux pour le secteur agricole. Ils permettent aux exploitants d’échanger sur leurs pratiques, de faire une communication positive et objective, dans un souci évident de rassurer les consommateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,