L'Union Paysanne 16 décembre 2011 à 10h03 | Par VS

FDSEA Commission Environnement - Anticiper les débats : vigilance et réactivité

Preuve de modernité et de dynamisme, la FDSEA, sous l’impulsion de son président, engage des réflexions et des débats pertinents au sein de la commission environnement quant à la place de l’écologie dans l’agriculture d’aujourd’hui et de demain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDSEA 19

Suite au recensement agricole 2010, il serait inconscient de se satisfaire des résultats invoquant la décroissance de l’emploi dans le secteur agricole (moins 2000 emplois directs en dix ans), au prix d’un «verdissement» excessif, alors que la Corrèze est à elle seule un modèle d’agriculture bio diversifiée de par sa position «géo climatique» et ses diverses productions ainsi que ses techniques agricoles employées par des femmes et des hommes qui n’auraient aucun intérêt à délabrer leur outil de travail : la terre.

Conscient des enjeux que représente l’environnement au cœur des exploitations, la commission s’est réunie à Tulle, le vendredi 9 décembre afin d’aborder l’actualité environnementale avec Romain Durand chargé de mission «environnement» à la FRSEA du limousin.

 

Certification environnementale : une alternative au label AB

La certification environnementale est une des résultantes des Grenelles 1 et 2 de l’environnement ayant pour objectif que 50 % des exploitations françaises soient largement engagées dans le processus d’ici fin 2012. Cet engagement volontaire de la part des exploitations qui utilisent des modes de production particulièrement respectueux de l’environnement conduira celles-ci à l’obtention d’un niveau de certification pouvant aller de 1 à 3 ouvrant le droit à la mention «exploitation de haute valeur environnementale».

Les différents niveaux de certification

Le niveau 1 permet de demander une certification suite à un auto-bilan réalisé par l’exploitant, montrant le respect de la conditionnalité et des BCAE validées par un organisme habilité dans le cadre du système de Conseil agricole.

Le niveau 2 nommé «certification environnementale de l’exploitation» rentre dans une expertise plus détaillée s’appuyant sur la disposition de documents localisant les zones à enjeux environnementaux et sur un référentiel basé sur quatre indicateurs concernant la biodiversité de l’exploitation, l’ensemble des actions phytosanitaires, la fertilisation et la gestion de l’eau. L’obtention de la certification pour une durée de trois ans se fera auprès d’un organisme certificateur choisi par le responsable de l’exploitation, une démarche collective est possible pour ce niveau.

Le niveau 3 se divise en deux options.

L’option A reprend la certification du niveau 2 en incluant un barème comptable de dix points pour chacun des quatre indicateurs.

Pour l’option B l’exploitant choisit entre deux indicateurs :

• Pourcentage de SAU en IAE ≥ 10 %

ou

• Pourcentage de SAU en PP ≥ 50 %

+

Poids des intrants dans le chiffre d’affaires ≤ 30 %

Infrastructure Agro-Ecologique.

Exemple : Si l’exploitant a 12 % d’IAE dans sa SAU et que 25 % de son CA est consacré aux intrants alors il sera certifié niveau 3, ce niveau permet d’utiliser la mention «Exploitation de haute valeur environnementale».

A ce stade la certification HVE n’est qu’une proposition et reste sur la base du volontariat, mais la FDSEA reste soucieuse de l’application, des coûts et de la mise en place de ce processus, (choix des organismes de contrôle, des organismes certificateurs, contraintes à la charge de l’agriculteur, etc.).

 

Trame verte et bleue (TVB) : une surveillance accrue des écosystèmes et de la biodiversité

La trame Verte, c’est l’ensemble des corridors écologiques permettant de relier des espaces protégés et des espaces naturels importants pour la préservation de l’environnement.

La trame Bleue, c’est l’ensemble des cours d’eau et canaux classés, des autres cours d’eau et canaux importants pour la biodiversité et des zones humides.

Encore une mesure du Grenelle 2, la TVB est un outil d’aménagement du territoire ayant pour but de recréer les continuités écologiques. Fondées sur des connaissances scientifiques, des avis d’experts, l’inventaire du patrimoine naturel, pilotées par l’Etat et par un comité national au sein du quel la FNSEA siége. Il existe un comité régional TVB qui détermine le Schéma Régional de Cohérence Ecologique afin d’appliquer les orientations nationales. Concrètement, chaque région doit adopter son schéma avant fin 2012, mais cela prend du retard. «il ne faudra pas aller au-delà de 2013» indique la chef de projet TVB au ministère de l’Ecologie.

La FDSEA reste extrêmement vigilante quand aux orientations et aux impacts que la TVB peut incomber aux systèmes d’exploitations corréziens par de très fortes contraintes environnementales sans contreparties satisfaisantes.

 

Schéma régional du climat de l’air et de l’énergie : SRCAE

Certes c’est un projet à long terme qui à pour but de définir des orientations régionales d’ici 2020 et 2050 ayant pour objectif global de permettre une adaptation au changement climatique et de lutter contre la pollution atmosphérique, par la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la maîtrise de la demande énergétique et le développement des énergies renouvelables.

Dernière minute : le texte adopté à Durban prévoit la mise en place d’un travail préparatoire pour éventuellement faire entrer l’agriculture, à l’origine de 15 % des émissions de gaz à effet de serre, dans le périmètre de la convention-climat de l’ONU, la FDSEA, via la commission environnement reste en veille permanente afin de pouvoir être proactif face aux enjeux de demain.

La Commission Environnement de la FDSEA 19 c’est…

Le photovoltaïque

Fin 2009, suite au tarif très attractif de rachat de l’électricité par EDF, il y a eu un engouement pour les projets photovoltaïques sur les bâtiments agricoles. La FDSEA en partenariat avec le CER France a aidé à la mise en place de ces projets au nombre de 110 sur le département de la Corrèze. Puis début 2010, des arrêtés ont fait baisser le tarif de rachat de l’électricité, ce qui a bloqué quelques dossiers photovoltaïques. Aujourd’hui tout est pratiquement rentré dans l’ordre grâce à la FDSEA de la Corrèze, avec le soutien de la FNSEA, qui s’est battue pour faire passer les dossiers déposés avant le 31 décembre 2009 aux tarifs attractifs.

 

L’autonomie en eau des exploitations agricoles

L’eau devient un sujet majeur actuellement. Dans le milieu agricole il existe plusieurs systèmes pour économiser cette ressource. La FDSEA s’engage pour permettre de développer et faire connaître ces systèmes auprès des agriculteurs. Captage des eaux de sources, abreuvement par système bélier,… sont autant de préceptes qui peuvent optimisées notre économie d’eau sur une exploitation.

La méthanisation

La FDSEA souhaite accompagner tous les porteurs de projet méthanisation sur la Corrèze, en aidant à monter les projets administrativement et avec l’aide d’un prestataire de service. Au jour d’aujourd’hui nous comptons cinq appels à projet soutenus par le comité technique méthanisation de la FDSEA.

 

Le dossier «Vallée de la Dordogne» patrimoine biosphère Unesco

L’organisme Epidor a constitué un dossier sur la Vallée de la Dordogne qu’il veut déposer à l’Unesco pour en faire un lieu «patrimoine biosphère à l’Unesco». Quelques réunions ont été faites dans le courant de l’année pour expliquer l’impact que ce projet peut avoir sur le monde agricole. En association avec les départements voisins aussi concernés (Dordogne et Lot essentiellement) nous nous mobilisons pour que le projet n’aboutisse pas.

 

Les dossiers Natura 2000

La FDSEA et les JA ont obtenu d’être invités systématiquement à toutes les réunions Natura 2000 de la Corrèze, ce qui permet de garder un œil sur ce qui est fait.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui