L'Union Paysanne 14 avril 2021 a 10h00 | Par La rédaction

FDSEA.Information aux éleveurs pour la vaccination FCO

La Loi de Santé Animale s’appliquera le 21 avril 2021 ; cette règlementation vient modifier un grand nombre de dispositifs, par rapport à la gestion de la FCO et aux exigences sanitaires liées aux échanges vers un autre Etat.

Abonnez-vous Imprimer
- © DR

Les accords bilatéraux pour les envois de bovins seront abrogés. La règle générale impose que les animaux soient valablement vaccinés contre la FCO (sérotypes 4 ET 8) depuis plus de 60 jours(contre 10 jours aujourd’hui) avant envoi.

Mesures dérogatoires de transition pour l’Espagne et l’Italie
La Commission Européenne a accepté la mise en place d’une période transitoire de 6 mois pour les échanges uniquement. Les modalités de surveillance entrent bien en vigueur au 21 avril.

L’Espagne n’exige plus la vaccination du cheptel entier pour les jeunes (bovins de moins 70 jours), uniquement celle de leurs mères, et raccourcit le délai post-vaccination de 60j à 10j.

Vers l’Italie
L’Italie ne modifiera pas ses conditions par rapport au protocole bilatéral actuel (sauf le délai post vaccinal qui passe à 7 jours au lieu de 10) :
-Bovins, ovins de moins de 90 jours : animaux issus de mères vaccinées BTV 8 OU animaux désinsectisés pendant 14 jours suivi d’un test PCR négatif
-Bovins, ovins de plus de 90 jours : animaux vaccinés BTV 8 depuis 7 jours après la deuxième injection.

Protocole dérogatoire pour l’Espagne
Protocole dérogatoire pour l’Espagne - © DR

Vers les autres pays européens
L’éventuel maintien des autres accords bilatéraux, ou des équivalences de zones actuellement en vigueur dans l’Union Européenne ne sont pas encore précisés. Ainsi, à ce jour, l’envoi d’animaux vers les autres Etats membres à partir du 21/04/2021 ne pourra se faire que suivant le cas général de la vaccination (vaccination BTV 4 ET 8 finalisée au moins 60 jours avant le départ, soit un début de vaccination 81 jours avant envoi).

Vers les pays tiers
Enfin, les modalités d’envois vers les pays tiers (Algérie ou Maroc par exemple) ne sont pas modifiées par l’application de la Loi Santé Animale, uniquement européenne. Ainsi, pour les ruminants exportés pour l’élevage et l’engraissement et en l’absence de bâtiments agréés « à risque maîtrisé vis-à-vis des vecteurs », le cadre général est que seuls les animaux valablement vaccinés BTV 4 et 8 peuvent actuellement être destinés aux échanges aux pays tiers.
Les animaux vaccinés sont éligibles aux échanges à compter :
-Soit d’un délai de 60 jours après le rappel BTV 4 ET 8 ;
-Soit d’un délai de 35 jours après le rappel, assorti d’une PCR négative à l’issue de cette période de 35 jours.

Pour l’Algérie, pour être exportables, les animaux doivent être vaccinés soit contre les 2 sérotypes de FCO, soit uniquement contre le sérotype 4 pour les animaux placés en quarantaine. Dans les 2 cas, les autorités algériennes exigent la réalisation d’un test de dépistage négatif avant le départ des animaux.

Les conseils de la FNB: vacciner selon le cadre général
La Fédération nationale bovine conseille à tous les éleveurs de vacciner les animaux qui doivent partir à l’export selon le cadre général de vaccination, quel que soit le pays de destination (soit un début de vaccination 81 jours avant envoi).

Cette vaccination permettra à l’ensemble des éleveurs de ne pas se fermer de marché, ou de retarder des départs, tout en conservant un maximum d’opportunité d’échanges. De plus, en cas de blocage d’un pays (notamment Italie), cela permettra d’envoyer sans soucis les bovins concernés dans d’autres pays (Espagne, Algérie, voire autre pays).

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,