L'Union Paysanne 21 juillet 2010 à 10h54 | Par SF

FDSEA/JA - Entretien avec Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports

La FDSEA et les JA ont rencontré le secrétaire d’État aux transports, Dominique Bussereau, à l’occasion de l’inauguration de l’aéroport de Brive le 9 juillet dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation de la FDSEA et des JA.
La délégation de la FDSEA et des JA. - © DR

«Ne laissons pas notre agriculture s'envoler...», tel est le message que les agriculteurs de la FDSEA et des JA ont voulu transmettre au secrétaire d'État aux transports, Dominique Bussereau, lors de l'inauguration de l'aéroport de Brive/vallée de la Dordogne, vendredi 9 juillet.
Sous l'égide de Mathieu Jimenez, président des JA de la Corrèze et de Tony Cornelissen, président de la FDSEA, une dizaine d'agriculteurs représentant les deux syndicats s'est entretenue dans l'aérogare avec Dominique Bussereau, en présence de Bernadette Chirac, conseillère générale, Jean-Pierre Audy, député européen, et Alain Zabulon, préfet de la Corrèze.
Les représentants professionnels ont surtout mis l'accent sur le manque de lisibilité qui entoure le métier d'agriculteur.
La volatilité des prix, l'absence de régulation et de maîtrise des marchés ont provoqué en 2009 un effondrement du revenu agricole confirmé à - 34 %, qui fait suite à une baisse de - 23 % en 2008, soit un niveau de revenu équivalent à celui de 1990. «En vingt ans, bien des choses ont changé notamment les charges», devait déclarer en substance le président de la FDSEA Tony Cornelissen.
Agriculteurs démotivés, désarroi d'une profession, tel est le constat dressé par les agriculteurs devant le représentant du gouvernement.


Installations
Dossier phare pour pérenniser l'activité agricole, l'installation des jeunes fut évoquée devant le ministre par le président des JA Mathieu Jimenez avec notamment la préservation du foncier agricole. Un arsenal législatif défendu par les JA vient d'être introduit au sein de la prochaine loi de modernisation de l'agriculture (LMA).

Foncier
C'est sur le dossier photovoltaïque que le ministre fut le plus loquace en invitant le Préfet à réunir rapidement tous les acteurs de ce dossier pour étudier et élucider les axes et pistes de travail. « Le photovoltaïque au sol ne doit en rien pénaliser l'agriculture et les agriculteurs. Nous devons absolument protéger les terres agricoles ». Et d'introduire un bémol sur les sols ne présentant pas d'intérêt pour l'agriculture.

Retraites
Enfin, c'est sur le dossier des retraites (réforme en cours d'élaboration), en invitant l'État à ne pas oublier les anciens, que s'est conclu ce trop bref entretien, mais pouvait-il en être autrement, vu le temps et le programme impartis.
Reçus, peut-être entendus, les représentants professionnels ont laissé en toute quiétude le ministre poursuivre sa visite inaugurale.

 

 

Les représentants professionnels ont principalement mis l'accent sur le manque de lisibilité qui entoure le métier d'agriculteur.
Les représentants professionnels ont principalement mis l'accent sur le manque de lisibilité qui entoure le métier d'agriculteur. - © DR

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui