L'Union Paysanne 24 janvier 2014 à 08h00 | Par VS

FDSEA - Premier conseil d’administration 2014 - Question du moment : la PMTVA

Pour le premier conseil de l’année 2014, les administrateurs de la FDSEA se sont réunis à Tulle pour faire état des préoccupations des agriculteurs de leur canton.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les administrateurs de la FDSEA ont travaillé sur les problématiques agricoles locales et départementales. Deux groupes de travail verront prochainement le jour.
Les administrateurs de la FDSEA ont travaillé sur les problématiques agricoles locales et départementales. Deux groupes de travail verront prochainement le jour. - © VS

Où sont les promesses de Cournon ?

Les administrateurs de la FDSEA font part des problématiques et tourments de leur secteur dans le traditionnel tour des cantons. L’interrogation première ressortie de cette consultation fut bien évidemment la prochaine PAC et notamment les modalités de mise en œuvre de la prime à la vache allaitante, devant s’appuyer sur le seul document officiel, qui est un communiqué de presse «sommaire» paru le soir du Conseil supérieur de coordination et d’orientation et d’économie agricole plus communément appelé CSO, qui s’est tenu le 17 décembre 2013. Dans cette note, Le ministre de l’Agriculture annonce un probable niveau de prime de 200 euros pour les 40 premiers animaux, mais il n’y a aucune information sur les suivantes, si ce n’est la mise en place d’un principe de dégressivité. Cette situation suscite de nombreuses questions de la part des représentants cantonaux. Quel montant au-delà des 40 premières ?, quelle base de calcul ?, et les génisses ?... Pour l’instant, ces questions restent sans réponse formelle. Toutefois, lors des réunions syndicales de l’hiver 2011-2012, juste après les annonces du commissaire Européen Dacian Ciolos, il était question de la remise en cause de la PMTVA, tout du moins de la définition de cette aide et de fait, de sa «traduction» technique, remettant en cause les génisses dans le dispositif. Quant au montant, le président Couderc avait cosigné un courrier avec le président des JA, Guillaume Joie, adressé au président de la République : «… à quelques jours des ultimes arbitrages sur l’application française de la PAC, nous vous demandons de bien vouloir veiller à ce que l’enveloppe des 690 millions d’euros prévus pour soutenir l’élevage de vaches allaitantes soit préservée et destinée à renforcer la production et les revenus des éleveurs de bovins-viande. Un montant unitaire par vache devra encourager nos éleveurs à produire et à maintenir l’activité d’élevage sur notre département. Il en va de l’avenir de l’agriculture corrézienne». Pourtant annoncée à Cournon, au Sommet de l’élevage, cette enveloppe s’est vue «amputée» de quelques dizaines de millions d’euros à destination d’autres productions. Cette nouvelle donne nécessite de clarifier la situation. A ce propos Daniel Couderc, Guillaume Joie et Tony Cornelissen ont profité de la venue de François Hollande à Tulle, samedi dernier, pour rappeler au Président de la République l’obligation de tenir ses engagements (voir encadré de l'article suivant). Afin de faire état de la situation des avancements relatifs à la PAC, Richard Zizert, animateur de la FDSEA, a présenté un point d’actualisation sur la réforme.

Environnement et groupes de travail

Entre les zones Natura 2000 et le Parc Naturel régional de Millevaches, le conseil d’administration s’interroge sur la place de l’environnement dans le paysage corrézien et surtout sur les retombées économiques et agricoles. Le PNR est en phase de consultation dans le cadre de l’écriture de la future charte, les zones «Natura 2000» sont sans cesse en évolution. Le conseil, sans être forcément en opposition «stric-te», en appelle à la plus grande vigilance des agriculteurs concernés par ces sites, «ils ont la théorie, nous on a la pratique» a lancé l’un des administrateurs souhaitant une plus large consultation de la profession.

Un autre sujet, qui jusqu’à présent était peu abordé, la vente directe et les circuits courts. «Il y a une demande grandissante, mais en face nous avons du mal à fournir. Pourtant les collectivités territoriales et les consommateurs cherchent à s’approvisionner en local» avance l’un des délégués cantonaux. La chambre d’agriculture propose déjà un outil de mise en marché, Agrilocal, mais face à cette demande grandissante, le président Couderc a soumis l’idée de la mise en place d’un groupe de travail autour de la vente directe, afin de connaître les coûts de productions à petite échelle, et

d’analyser les raisons pour lesquelles les agriculteurs ont du mal à se positionner sur ce marché. Le groupe de travail pourrait évoluer vers une section FDSEA «vente directe» pour accompagner et encadrer les agricultrices et agriculteurs intéressés par ce secteur qui ne manque pas de règles et autres spécificités sanitaires.

Autre sujet tout aussi important, la productivité. Dans un grand nombre d’exploitations la productivité est en baisse. Le secrétaire général, Michel Queille, a, face à ce constat, lui aussi proposé de mettre en place un autre groupe de travail, pour définir quel type d’accompagnement technique les éleveurs «en perte de vitesse» pourraient bénéficier entre chambre d’agriculture et groupements. Le financement de l’accompagnement technique, mais aussi les objectifs de résultats seraient les premières pistes de réflexion de ce groupe.

Force de propositions, la FDSEA affirme son rôle de syndicat majoritaire. Entre les réunions de syndicats locaux, juste terminées et les assemblés générales de cantons à venir, il semblerait que l’année 2014 soit sous le signe de l’action.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui