L'Union Paysanne 01 avril 2011 à 10h17 | Par SF

FDSEA : renouvellement des sections - Section porcine : Bruno Bunisset reconduit à la présidence

Après les réunions territoriales (communales et cantonales), il revient, en cette fin mars/début avril, aux membres des sections sociales et spécialisées de procéder au renouvellement statutaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une contractualisation indexée, un moyen pour sortir les producteurs de la crise.
Une contractualisation indexée, un moyen pour sortir les producteurs de la crise. - © DR

C'est dans un contexte particulier que les responsables cantonaux, membres du conseil d'administration de la section ont entamé leurs travaux. L'ampleur de la crise est telle que le nombre de producteurs a baissé de moitié. Crise qui, pour les éleveurs, rentre dans une phase "qu'ils qualifient de finale". Les quelques accros de la production se sont tournés vers l'intégration. Les plus récalcitrants persitent mais pour combien de temps ? En sachant que malgré les pertes considérables auxquelles ils sont soumis, elles restent inférieures à l'arrêt total de la production. "Les remboursements d'emprunts et comptes de trésorerie nous coûteraient plus chers que les pures pertes d'exploitation actuellement acquises" expriment unanimement les éleveurs.

Il est un fait incontestable, "la volatilité des prix des matières premières est venue plomber un peu plus les aléas de cette production soumise sans aucun contrôle du marché". Les difficultés de la filière résident dans l'augmentation des charges avec la non répercussion des coûts à la consommation. Le débat sur l'échec de la réunion en préfecture de Limoges initié au printemps dernier revient comme le monstre du Loch Ness, hantise de n'avoir pas pu caler une contractualisation avant l'heure. Sans en remettre en cause la nécessité, les précurseurs ont-ils eu raison trop tôt ?

Dommage, mais comme il n'est jamais trop tard pour faire et bien faire, les membres de la section expriment le désir de repartir au combat. La loi de modernisation jetant les bases officielles de la contractualisation, la production porcine, les producteurs peuvent et doivent sur l'exemple des laitiers obtenir des accords avec les industriels en définissant partenariats, bassins et prix.

D'ailleurs plusieurs contacts ont été pris reprenant l'idée et le travail de Limoges.

"Nous ne pouvons plus admettre un cadran à 1,20/1,30 €, alors que nos coûts de production sont, en Corrèze, à 1,75 €" explique Bruno Bunisset rejoint en cela par Pierre Chezalviel et les autres producteurs.

Suivant les consignes de la section régionale des producteurs de porcs (FRSEA Massif central) des actions syndicales ne sont pas à exclure pour à nouveau sensibiliser les politiques à cette question cruciale pour l'avenir de la production. "Il n'y a plus aucune volonté politique pour sauver les agriculteurs, quels qu'ils soient...."

C'est sur le renouvellement des membres du bureau de la section avec la reconduction de Bruno Bunisset à la présidence et Pierre Chezalviel au secrétariat général que se clôturent les travaux du conseil, non sans omettre de désigner Didier Jaladis représentant du département à l'assemblée générale de la FNP.

 

Membres du bureau de la section porcine

 

Président : Bruno Bunisset

Secrétaire général : Pierre Chezalviel

Vice-président : Didier Jaladis

Secrétaire général adjoint : Michel Phialip

Membres : Roger Clarissou, Annie Demichel, Olivier Vedrenne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui