L'Union Paysanne 27 janvier 2012 à 09h56 | Par SF

FDSEA - Visite ministérielle et dossiers d'actualité

Visite ministérielle, approvisionnement et sécheresse, méthanisation, foncier… les sujets n’ont pas manqué lors du premier conseil d’administration de la FDSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Par secteur ou par production, des débats ouverts.
Par secteur ou par production, des débats ouverts. - © FDSEA 19

Après avoir rappelé les questions d'actualité soumises à l'ordre du jour de ce conseil, le premier de l'année, le président Cornelissen informe les membres sur les deux visites qui sont annoncées.

Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture, s’est rendu lundi dernier sur une exploitation de la commune de Lubersac (veaux sous la mère, ovins, engraissement, pommes – lire en page 3).

La candidate écologiste Eva Joly devait se rendre dans le secteur d'Allassac, à la demande d'une association écologique, en soutien aux démarches entreprises contre les arboriculteurs.

 

Cacophonie sur la TVA à 7 %

Plusieurs membres du conseil dénoncent le peu de lisibilité qu'ils ont et par là même les agriculteurs du nouveau taux de TVA à 7%. Ils souhaitent plus de clarté, de cas concrets, marquant les incidences de ce nouveau taux de TVA.

 

Remerciements, un an après l'action de Charal

Faute d'avoir pu participer à l'action et pour cause, le président avait souhaité qu'une petite manifestation conviviale soit menée pour remercier tous les acteurs, organisateurs, bénévoles de cette action. Henri Mazeau, responsable Fdsea du canton d'Egletons, a concocté une soirée festive en signe de remerciements pour cet événement, qui a marqué les esprits et fera date dans l'action syndicale corrézienne.

 

Natura 2000

Suite à la rencontre qu'il a eue avec le directeur départemental des Territoires, le président Cornelissen indique que la France vient d'être condamnée pour défaut de respect de la règlementation de protection de la faune la flore dans le cadre de Natura 2000. Outre une demande d'étude d'impact exigée sur le milieu pour toute action et manifestation qui traversent ce type de milieu, la crainte des responsables professionnels est le risque d'agrandissement de ce type de protection dans les milieux naturels. D'où une vigilance et un suivi renforcés des responsables des secteurs concernés par ce type de dossier.

 

Paille d'Espagne

Contacté par diverses entreprises de négoces de paille espagnoles, après présentation et tour de table pour une vision des besoins, les membres du conseil ont décidé de ne pas engager d'opération d'envergure. Mais acté le principe d'une simple mise en relation entre potentiels acheteurs et vendeurs. La transaction en aucun cas ne sera faite par la FDSEA.

 

Une actualité chargée... avec une visite impromptue à préparer.
Une actualité chargée... avec une visite impromptue à préparer. - © FDSEA 19

Dossier calamités (noix, châtaignes, pisciculture)

Sollicitée par les producteurs concernés, la DDT n'a pas retenu au titre des calamités agricoles les produits cités, si ce n'est la pisciculture.

Toutefois le travail entrepris a permis d’augmenter le taux de perte fourragère, désormais porté à 35 %. Auquel, il convient d'ajouter 5% sur maïs, ce qui devrait augmenter le nombre de dossier potentiellement éligible.

Pour mémoire, la FDSEA rappelle qu'une période supplémentaire de dépôt de demande d'indemnisation est ouverte jusqu'au 9 février. Demande qui ne peut se faire que sur papier. Les imprimés sont disponibles dans tous les centre publics habituels ou à la FDSEA.

Les éleveurs ayant déjà déposé une demande éligible ou pas, n'ont pas à redéposer de dossier. Un nouveau calcul d'indemnisation définitive sera fait par la DDT.

 

Gestion globale du foncier

La Fdsea a lancée à l'attention des délégués communaux et cantonaux aux structures ainsi qu'aux présidents des syndicats locaux avec la participation des agents de la DDT et de la Safer trois journées de formation dédiées à la gestion globale du foncier. Il s'agit pour la FDSEA d'informer les responsables locaux à même de formuler les avis, de les sensibiliser sur les évolutions de la réglementation en matière de foncier. Réglementation qui vient d'être remodelée concernant les autorisations d'exploitées. Face à l'urbanisation galopante qui grignote pour notre seul département plus d'un ha par jour. La FDSEA avec le concours de la DDT entend mener une réflexion destinée à rationaliser les projets d'urbanisme. Faire en sorte qu'il se consomme moins de terres agricoles entre infrastructures, urbanisation, zones d'activités.

 

Méthanisation

Avec 7 dossiers sur les 27 déposés en Corrèze la FDSEA, entend privilégier des projets de types familiaux (200 UGB). Maitriser les investissements, éviter des charges trop onéreuses, c'est adapter la structure à l'infrastructure de son exploitation.

 

Assemblée générale de la FDSEA

Afin de tenir compte du calendrier électoral, les responsables de la FDSEA ont décidé d'avancer à début mars la date de l'assemblée générale. Celle ci est fixée au 9 mars prochain en présence du président de la FDSEA d'Ile de France, accompagné d'une forte délégation d'agriculteurs Essonniens ayant participé à l'opération solidarité paille. Axée sur les relations futures à entrevoir entre éleveurs et céréaliers, la future réforme de la Pac sera largement débattue.

 

Visite ministérielle : Bruno Le Maire à Lubersac

Le président fait état, avec une certaine exaspération, des conditions concernant l'annonce et la préparation de la venue du ministre de l'agriculture Bruno Le Maire à Lubersac au Gaec Maligne à La Borie. Au regard des nombreuses problématiques agricoles (remboursement des aides plan de campagne, réforme de la Pac, le dossier des calamités agricoles...etc.) qui sont du ressort de l'Etat, sur proposition du président, les membres du conseil acte le principe d'une demande d'audience. Visite qui sera ensuite suivie d'une table ronde à Concèze sur la ruralité.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui