L'Union Paysanne 02 septembre 2011 à 10h36 | Par TA

Festival de l'élevage - Un rendez-vous incontournable !

Chaque année, le succès de ce festival ne se dément pas. Le public s’est une nouvelle fois déplacé en nombre les 27 et 28 août dernier pour cette édition 2011.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plus de 30 000 visiteurs ont arpenté les allées du festival.
Plus de 30 000 visiteurs ont arpenté les allées du festival. - © UP

Le festival de l'élevage, organisé par la Chambre d'agriculture et la Mairie de Brive, a été une nouvelle fois couronné de succès. Les organisateurs ont su renouveler cette manifestation tout en restant fidèles à ses fondamentaux.

Ainsi, le public venu pour l’occasion a ainsi pu découvrir le meilleur de la «ferme Corrèze» : les animaux (bovins, ovins, caprins, porcins, volailles) ainsi que la dégustation des produits corréziens. Comme chaque année, l'élevage bovin occupe une place de choix avec la présentation des races limousines, prim'holstein et salers.

 

Le veau de lait à l’honneur

Comme chaque année, de nombreux éleveurs sont venus exposer leurs plus belles bêtes. De plus, un nouvel espace entièrement consacré au veau de lait sous la mère a été mis en place. Un nouveau système de tétée a été présenté afin de faciliter la vie de l’éleveur et d’encourager des vocations pour cette production souvent considérée comme contraignante. De plus, le public a pu observer pour l’occasion une étable traditionnelle reconstituée.

 

Concours Limousin

57 élevages ont concouru dans les 22 sections pour représenter les caractéristiques de la race, dont le prix d’ensemble a été attribué au Gaec Bourbouloux à Saint Ybard (voir page 4).

 

Concours Prim’holstein

Mais les productions animales en Corrèze ne se limitent pas qu’à la Limousine, les laitiers ont aussi été de la fête. Le premier prix d’ensemble a été remis au Gaec Leyrat Felgines de Voutezac (voir palmarès page 4).

Une belle vente, malgré un contexte difficile

La vente KBS prestige a eu lieu samedi en fin d'après-midi. Il s'agit de la douzième vente organisée en France depuis qu'elle existe. Brive a ainsi eu l'honneur d'accueillir celle-ci pour la sixième fois. Ainsi, 41 bovins de haute valeur génétique venus de toutes la France ont été vendus (voir page 5). De nombreux clients notamment étrangers ont assisté à la vente. 50 % des bêtes sont parties à l'export (principalement vers la Belgique, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni). La vente a réalisé un chiffre d'affaires de 260 000 € avec un prix moyen par bête de 6300 €. Sept animaux «polled» ont également été vendus, il s'agit de bovins naturellement dépourvus de cornes. Le meilleur prix de vente (16500 €) a été obtenu pour un animal corrézien qui, curieusement, s'appelait «Festival». Malgré une conjoncture relativement difficile pour l'agriculture, cette vente a été un succès. Ceci témoigne du grand travail de sélection effectué par les éleveurs.

 

Filière ovine

Sur le stand ovin, organisé par la Chambre d’agriculture et le Syndicat ovin départemental, étaient présentées les dix races ovines présentes en Corrèze : limousine, charollaise, caussenarde, suffolk, île de France, texel, blanche du massif central, rouge de l’ouest, rava et berrichonne. Des démonstrations de tonte et du travail des chiens de troupeau ont également eu lieu devant un public conquis. Étaient également présentés les produits issus du cuir et de la laine de moutons.

 

Equins

Le cheval était également de la partie avec le concours régional de chevaux de trait. Les races comtoises, ardennaise, percheronne et bretonnes ont concouru ces samedi et dimanche.

Autres filières

D’autres animaux d’élevage étaient également présentés. On notera la présence de la truie race locale « cul noir du Limousin » mais aussi d’animaux d’élevage tels que les pigeons, les lapins mais aussi les oiseaux d’ornements.

 

L’espace table gourmande vous invite au plaisir

Ce festival est aussi l’occasion de réunir le meilleur de la gastronomie corrézienne. Le public de Brive et d’ailleurs a ainsi eu l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des produits divers parmi lesquels on retiendra l’escargot Vigeoyeux de Mme Commagnac à Vigeois ainsi confitures et liqueurs de l’association des cisterciennes de Meymac. Les incontournables était également présents, les viandes, fromages et pommes corréziennes font toujours le bonheur des visiteurs.

 

Emploi

Sur le stand de l’Arefa et du Pôle emploi agricole 19 étaient présentés les différents services existant pour les employeurs de main d’œuvre : recrutement de salariés grâce à la bourse à l’emploi de l’Arefa, emploi partagé avec Agri emploi 19, utilisation du Service de remplacement. Le stand a connu un certain succès auprès des agriculteurs mais aussi des demandeurs d’emploi souhaitant travailler en agriculture.

Un premier bilan positif

Moins d’une semaine après le Festival de l’Elevage et de la Table Gourmande, Jean-Claude Deschamps, conseiller délégué aux affaires agricoles de la ville de Brive, organisatrice de la manifestation, livre un bilan à chaud de cette 43e édition.

 

Comment s’est déroulé le Festival cette année ?

«Le Festival est un moment de convivialité, de partage entre ruraux et citadins. Chaque année, notre objectif est de faire se rencontrer producteurs et grand public pour qu’il prenne conscience que notre élevage est un élevage de tradition et de qualité. Nous avons beaucoup communiqué en ce sens et l’affiche du Festival 2011 illustrait parfaitement l’état d’esprit de la manifestation : «10 000 ans de savoir-faire à partager avec vous».

Il est vrai que les évènements de ces derniers mois, sécheresse en tête, ont affecté tous les agriculteurs mais ils ont envie de communiquer, de montrer leur savoir-faire, leur créativité. Ce type de manifestation est essentiel pour l’agriculture. De plus, c’est un des rares, avec le Salon de l’Agriculture, à avoir lieu au cœur de la ville, même s’il est plus modeste.

En 2011, le Festival a été un succès. Le beau temps était de la fête et nous estimons que 30 à 35 000 visiteurs, dont une majorité de familles a parcouru les allées du Festival.

 

Quels ont été les évènements marquants de ce Festival ?

Le programme du festival était riche : concours régional de chevaux de trait, vente aux enchères de KBS Genetic, … Le regroupement de la filière Veau de lait sous la mère dans un seul espace a bien fonctionné et l’aviculture a attiré beaucoup de visiteurs.

 

Vous avez déjà des projets pour la prochaine édition ?

Bien sûr, mais il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit ! Sachez seulement que l’espace Veau de lait sous la mère sera de nouveau présent et probablement avec de nouvelles animations et une implantation renforcée. Pour ce qui est du reste de la manifestation, agrandissement, nouveaux espaces, animations et présentation d’animaux sont à l’étude.»

Propos recueillis par P. Dumont

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui