L'Union Paysanne 15 septembre 2010 à 11h09 | Par P. Dumont

FRSEALimousin - La colère gronde chez les agriculteurs : la FRSEA expose la situation à la DRAAF

Mardi 7 septembre, à l’occasion de son conseil d’administration, la FRSEA Limousin a invité le Directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt pour attirer son attention sur les dossiers chauds de cette rentrée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Philippe Viollet expose la situation au directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt.
Jean-Philippe Viollet expose la situation au directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. - © DR

Les administrateurs de la FRSEA Limousin ont profité du premier conseil d'administration de la rentrée pour interpeller M. F. Projetti, directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt sur la situation des productions régionales. «Toutes les filières souffrent et se sentent dé-laissées, y compris par les pouvoirs publics», a souligné en préambule Jean-Philippe Viollet, président de la FRSEA Limousin.

L'agriculture, saignée à blanc

En tête des inquiétudes, la situation dramatique des filières viande bovine et porc. En crise depuis de trop nombreuses années et malgré des actions régulières, les prix de vente demeurent largement en dessous des coûts de revient. Inadmissible pour les éleveurs de races à viande. Les Fédérations nationales bovine et porcine appellent à des actions syndicales qui seront relayées en Limousin dans les prochains jours.
La filière pomme est également en grande difficulté. A une conjoncture difficile, marquée notamment par l'importation de pommes étrangères, s'ajoute les pertes dues aux intempéries de début mai ainsi qu'un phénomène de russeting qui interdit la commercialisation des fruits touchés.
Autre sujet de préoccupation de la FRSEA Limousin, les contrôles, exagérément pointilleux notamment en matière d'environnement, subis par de nombreux agriculteurs. Dans un contexte de revenus toujours plus bas, ceux-ci sont vécus comme un véritable harcèlement par des agriculteurs fragilisés et qui, en cas de contrôle, voient leurs aides suspendues. «Nous ne contestons pas le bien-fondé des contrôles mais l'acharnement et la provocation !», a précisé Philippe Monteil, président de la FDSEA de la Creuse. La FRSEA tire la sonnette d'alarme : si l'on n'y prend garde, certains contrôles vont se terminer en drame.
Enfin, la FRSEA a interrogé le DRAAF sur les critères d'éligibilité au Plan de modernisation des bâtiments d'élevage (PMBE). Limité à 70 000 euros dans le cadre d'un projet individuel, le plafond doit être revu à la hausse pour un projet collectif.

 

 

Des réponses au SPACE ?

Face à ces questions, le monde agricole attend fébrilement les annonces qui seront faites par le Ministre de l'agriculture, le 14 septembre à Rennes lors de l'inauguration du SPACE.
Si M. F. Projetti déclare partager l'analyse de la situation faite par la FRSEA, il n'est pas en mesure d'apporter des éléments de réponse précis sur les futures annonces ministérielles. Il a néanmoins indiqué que la LMA, votée cet été et instaurant des éléments de régulation, est positive pour l'agriculture. Les décrets sont prêts et leur mise en application devrait avoir lieu d'ici la fin 2010. Le DRAAF s'est par ailleurs déclaré préoccupé par la baisse du nombre d'installations et a interrogé la salle sur la question. En plus de la conjoncture, les membres du conseil ont évoqué la flambée du foncier qui constitue un réel problème comme l‘a précisé le président de la FDSEA de Corrèze, Tony Cornelissen. Sujet sensible, la question des contrôles reste en suspend. En effet, ne relevant pas de la responsabilité de la DRAAF, cette dernière, consciente du problème, est impuissante à le régler.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui