L'Union Paysanne 08 juillet 2010 à 17h12 | Par Serge Frescaline

Fusion Bevicor/Capel - Capel s'implante en Corrèze

Les responsables du nouveau groupe Capel/Bevicor ont tenu une conférence de presse lundi 5 juillet pour expliquer les enjeux de cette fusion absorption.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C'est autour de Laurent Guitton responsable du pôle bovins de Brive, Annie Soularue administratrice du groupe Capel, Christian Delrieu président de Capel et Denis Marre directeur de Capel que s'est tenue la conférence de presse destinée à expliquer aux corréziens les enjeux de cette fusion absorption qui donne ainsi naissance à un nouveau groupe en territoire corrézien.

Après plus d'un an de rapprochement et de discussions qui trouvent source dans le travail mené en commun au travers du groupe Arcadie implanté à l'abattoir de Brive, les deux conseils d'administration, Bevicor le 28 juin dernier, Capel le 30 juin ont décidé de cette fusion pure et simple des deux coopératives.

« La connaissance, la collaboration dans des métiers communs, la volonté de renforcer des filières, l'encrage territorial, il n'en fallait pas plus pour finaliser cette vrai fusion destinée à construire autour d'hommes et de femmes qui se sont compris » devait en substance déclarer le président Delrieu. « Nous avons la volonté, par ce rapprochement de nos deux outils coopératifs, de conforter nos filières, bovines, veaux de boucherie, veaux sous la mère, porcs et palmipèdes. Mais surtout nous voulons construire un axe destiné à professionnaliser nos ateliers : Thiviers (porcs et bovins), Brive (veaux de boucherie et veaux sous la mère, bovins), Gramat (agneaux et palmipèdes), Rodez (porcs, agneaux, bovins). Notre objectif est notamment de devenir le leader en veaux sous la mère, comme nous pouvons l'être déjà en agneaux ou palmipèdes gras. Nous pensons qu'au-delà de la production, l'abattage, la découpe il y a des secteurs à valoriser telle que la transformation, et surtout les démarches commerciales. L'abattoir de Brive en veaux de lait sous la mère va désormais porter cette volonté. »

Ainsi Brive sera le pôle bovins et veaux sous le vocable de Bovi d'Oc, avec le logo de Bevicor. Pour Annie Soularue, « au cours des assemblées de section, nous avons expliqué cette future collaboration, qui doit préparer l'avenir dans l'intérêt bien compris des adhérents. Nous pouvons affirmer qu'ils ont été rassurés quant à la pérennité de nos filières, de nos outils ».

Cette fusion permet de regrouper Viande de Corrèze et Arcadie dans une même société dont le capital est détenu pour 50% par le nouveau groupe Capel/Bevicor.

Forte du soutien des adhérents, des organisations professionnelles, cette fusion a pour objectifs d'assurer le développement et le renforcement des filières, sans restructuration notoire si ce n'est des ajustements professionnels, ceci tout en maintenant notre proximité territoriale.

Agriculteur à Bétaille (maire) et conseiller général du canton de Vayrac, Christian Delrieu aime à souligner « qu'à 500m près, il aurait pu être corrézien... ». Et d'indiquer « Notre métropole à nous, c'est Brive. Pour les Lotois ça son importance ».

C'est sans nostalgie que l'ex-présidente de Bevicor, lors du prochain conseil d'administration le 26 juillet, laissera ses fonctions après dix ans de service, non sans rappeler que « l'abattoir de Brive sauvera la filière veaux sous la mère ». Ce dont elle se réjouit « car cette production de qualité est indispensable à notre économie ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui