L'Union Paysanne 21 décembre 2012 à 09h12 | Par Guillaume Demichel

Gel de printemps - Une victoire syndicale et une bouffée d’oxygène pour les arboriculteurs

Les pomiculteurs corréziens qui ont enregistré de lourdes pertes suite à l’épisode de gel vont être indemnisés à hauteur de 50 % au-delà de 80 % de perte totale de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Constatation des dégâts au printemps dernier à Troche. Pierre Lortholary (à gauche) et Tony Cornelissen.
Constatation des dégâts au printemps dernier à Troche. Pierre Lortholary (à gauche) et Tony Cornelissen. - © Photo d'archive
La décision longtemps pressentie vient d’être validée par le Comité national de gestion des risques en agriculture. Les pomiculteurs corréziens qui ont enregistré de lourdes pertes suite à l’épisode de gel du 17 avril dernier vont être indemnisés à hauteur de 50 % au-delà de 80 % de perte totale de production. «C’est une véritable bouffée d’oxygène pour beaucoup de pomiculteurs mais la situation est loin d’être sauvée pour autant», confie Pierre Lortholary, arboriculteur sur la commune de Troche qui lui a perdu 100 % de sa récolte. «Si on en était resté à 35%, beaucoup auraient du faire des emprunts pour pouvoir assurer la prochaine récolte. Il faut savoir qu’il n’y a pas de trésorerie chez les arboriculteurs. Une telle situation aurait sans doute entrainé l’arrêt de nombreuses productions et l’arrachage de beaucoup de pommiers. Moi le premier, je n’ai pas pu renouveler le contrat de mon salarié. Au moins, avec une indemnisation à 50%, on va pouvoir mettre en place la récolte 2013».

Soutenus et écoutés

Après de nombreux échanges et rencontres avec les représentants des plus hautes instances nationales (Joël Limouzin, vice président de la FNSEA en charge du dossier des calamités agricoles et Jérôme Despey, secrétaire général adjoint de la FNSEA ont notamment fait le déplacement en Corrèze pour constater les dégâts) et de l’Etat (les ministres Stéphane le Foll et Guillaume Garot), la FDSEA de la Corrèze et les pomiculteurs ont finalement été entendus. «Nous avons été énormément soutenus et écoutés par le syndicalisme départemental qui a pleinement conscience que l’arboriculture fait vivre beaucoup de monde en Corrèze».

«Nous avons invité et rencontré les responsables nationaux de la FNSEA et les ministres de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et nous n’avons eu de cesse de répéter la nécessité de revoir à la hausse le taux d’indemnisation pour les pomiculteurs. De cette décision dépendait l’avenir de toute une filière et de ses agriculteurs car nous ne pouvions pas nous permettre de laisser planer une telle menace sur la pomme du Limousin. Cela prouve une nouvelle fois que l’action syndicale de la FDSEA, avec l’appui des élus, est un levier majeur pour le maintien de notre agriculture et de nos professionnels», témoigne le président de la FDSEA, Tony Cornelissen.

- © Union Paysanne

Réaction de Joël limousin, représentant de la FNSEA au Comité National de Gestion des Risques

Le contexte général relatif à la procédure des calamités agricoles est un véritable carcan avec des règles très strictes. Au regard des dégâts engendrés par le gel, il était, pour nous, inconcevable de ne pas faire bouger les lignes. Les visites sur le terrain argumentées par vos comités départementaux d’expertises ont fini par convaincre le ministère public au travers du comité national de gestion des risques agricoles de prendre un arrêté exceptionnel indemnisant à 50 % pour des pertes supérieures à 80 %. La décision prise est importante. Ceci n’a jamais été fait par le passé. Au-delà des pertes, ce sont les conséquences, en terme de chômage technique au sein des filières, qui ont fini par emporter la prise de décision. Je tiens à souligner le travail local qui a été mené par vous tous au sein de la FDSEA, par le président Cornelissen qui a su nous convaincre. Votre détermination dans ce dossier nous a aidée à convaincre les représentants du ministre. D’où une issue heureuse pour vous tous réseau FDSEA / JA, mais aussi pour les arboriculteurs les premiers intéressés.

Propos recueillis par serge Frescaline

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui