L'Union Paysanne 29 mars 2013 à 09h06 | Par Guillaume Demichel

Gîtes de France - La Corrèze, une terre d’accueil touristique en plein essor

Les rapports de l’assemblée générale des Gîtes de France de la Corrèze ont confirmé une augmentation de la fréquentation dans les hébergements corréziens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Légère basse du nombre d'adhérents pour une fréquentation en hausse.
Légère basse du nombre d'adhérents pour une fréquentation en hausse. - © Guillaume Demichel

En Corrèze, où le tourisme vert prend tout son sens, la qualité des hébergements en gîte ou chambre d’hôte représente un atout considérable en ce qui concerne l’attractivité du département. Les propriétaires corréziens l’ont bien compris. En témoigne la première tendance qui ressort de la dernière assemblée générale des Gîtes de France de la Corrèze : la fréquentation est à la hausse. «Pour 2012, nous nous étions fixés des objectifs dont le premier était d’améliorer la fréquentation de nos hébergements. Ce premier objectif a été atteint puisque entre 2011 et 2012, nous sommes passés de 10,43 à 11,46 semaines de fréquentation par gîte, et ce malgré un mois de juillet catastrophique», commence le président des Gîtes de France de la Corrèze, Jean-Marie Roche.

Un deuxième objectif pour l’association était de conforter, voire augmenter le nombre d’adhérents. De ce côté-là, les Gîtes de France de la Corrèze enregistrent une légère baisse en passant de 763 à 754 adhérents. «Les fluctuations sont fréquentes mais ce qui compte c’est la tendance sur la durée. Malgré tout cet objectif doit rester une préoccupation constante car 50 % de nos adhérents ont plus de 60 ans», précise Jean-Marie Roche.

Des objectifs qui restent donc plus que jamais d’actualité et qui rejoignent ceux que l’association se fixe pour cette année. «Il nous faut renforcer les actions de communication, notamment au travers des réseaux sociaux, continuer d’améliorer la qualité et la présentation de nos hébergements, mettre en place la réservation des chambres d’hôtes au niveau régional et investir dans l’avenir», témoigne le président des Gîtes de France de la Corrèze.

Retour vers l'authentique
Retour vers l'authentique - © Photo d'illustration

Vivre comme au 18e siècle

Ce dernier point, Renaud Jussaume l’a parfaitement compris même si pour lui, l’avenir s’est construit en opérant un retour dans le passé. A Naves, ce dernier a en effet ouvert, il y a maintenant un peu plus d’un an, un gîte qui permet de vivre tel que le faisaient les Corréziens du 18e siècle. Il propose en effet à ceux qui souhaitent partager une expérience unique, de séjourner dans un habitat sans chauffage, ni électricité ni eau courante, niché au cœur des landes et des forêts et meublé comme à l’époque. «J’ai entièrement restauré la fermette avec les techniques et les matériaux de l’époque mais cette maison n’est pas qu’un simple gîte rural, on vit à la mode d’autrefois, on cultive, on coupe du bois, on fait le pain, on prend soin du bétail et même de la basse-cour», témoigne Renaud Jussaume.

Au départ, il s’agissait autant de créer une offre touristique sur le secteur de Naves que de préserver un patrimoine familial authentique. «Je voulais que le lieu continue de vivre et que cette vie respecte l’authenticité originelle. C’est aussi un clin d’œil à la mémoire des différentes personnes qui y ont vécu». Une continuité qui a su séduire les premiers clients qui se sont aventurés dans la chaumière de Renaud Jussaume. «Les premiers visiteurs ont surtout été de jeunes retraités qui avaient envie de se replonger dans cette époque. Beaucoup avaient en effet vécu dans ce genre d’habitation dans leur enfance et ils ont eu le plaisir de retrouver les odeurs et le rythme de cette époque. Les gens apprécient de prendre le temps de faire les choses, de travailler tous ensemble au quotidien».

Un séjour qui se prépare

Pour autant, Renaud Jussaume prévient les futurs pensionnaires de la maison 1771 qu’il s’agit là d’un séjour à préparer et à mesurer dans son intégralité. «Pour l’instant nous avons eu 100 % de satisfaction mais c’est aussi parce que j’invite les personnes qui nous appellent à mûrement réfléchir à leur séjour. Ce n’est pas évident de se retrouver du jour au lendemain sans le confort habituel. Il se peut que les gens craquent au bout de deux jours mais dans ce cas-là, qu’ils se rassurent, la maison est équipée et il suffit de quelques minutes pour raccorder l’eau et l’électricité. Néanmoins, jusqu’ici, tout le monde a joué le jeu».

 

Tous les renseignements sur le gîte 1771 de Renaud Jussaume sont disponibles au 06.08.74. 57.60 et à l’adresse Internet suivante : www.1771.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui