L'Union Paysanne 21 août 2015 à 08h00 | Par Richard Zizert

Haro sur les produits d’importation

La Fdsea et les Jeunes Agriculteurs de Corrèze ont mené une action de stickage et de sensibilisation le 12 août dernier dans les grandes surfaces d’Ussel pour informer les consommateurs sur l’origine des viandes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les agriculteurs ont scruté les étiquettes pour vérifier les origines des produits.
Les agriculteurs ont scruté les étiquettes pour vérifier les origines des produits. - © Richard Zizert

Les agriculteurs corréziens ont mené une opération surprise dans les grandes surfaces d’Ussel la semaine dernière. En effet, ils se sont rendus dans les rayons pour vérifier l’origine des produits, que ce soit la viande, les fruits, les légumes, les produits laitiers. Le but était d’informer et de sensibiliser les consommateurs sur les produits qu’ils achètent.

 

Deux stickers différents

Les agriculteurs ont apposé sur les produits deux autocollants, un avec un sourire pour signifier que le produit est bien d’origine française, un autre en colère pour mettre en avant une origine douteuse. «Le but est d’informer les consommateurs pour qu’ils prennent conscience de l’origine de ce qu’ils mangent. Nous ne voulons pas nous mettre l’opinion à dos. C’est important de venir à leur rencontre pour les informer et leur expliquer pourquoi nous menons autant d’actions ces dernières semaines».

Il faut dire que les grandes surfaces ne jouent pas forcément le jeu de la préférence nationale. «De la viande bovine d’origine allemande, irlandaise. Des oignons d’origine australienne. Des pommes en provenance de Nouvelle-Zélande, c’est lamentable», constatent, désabusés, les agriculteurs présents.

Jérôme Pascarel, président des Jeunes agriculteurs, rappelle les enjeux. «Par cette opération, nous dénonçons aussi les absurdités de notre système. Nous réclamons la traçabilité de tous les produits sans exception. En charcuterie notamment, l’origine de la viande n’est pas toujours mentionnée, il est primordial que le consommateur soit au courant de la provenance de ce qu’ils achètent».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui