L'Union Paysanne 29 novembre 2013 à 08h00 | Par P. Dumont

Herd-book Limousin - Pas de réelle reprise en vue pour la race Limousine

Les années passent et se ressemblent. Si une amélioration se fait sentir pour le Herd Book Limousin, le bilan de l’année reste toujours en demi-teinte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec 468 veaux qualifiés, la station de Lanaud demeure un bon moyen pour les éleveurs de valoriser leurs animaux.
Avec 468 veaux qualifiés, la station de Lanaud demeure un bon moyen pour les éleveurs de valoriser leurs animaux. - © P. Dumont

2013 s’achève à nouveau sur un sentiment mitigé pour les responsables du Herd Book Limousin (HBL). Les exportations de bo-vins limousins, dont on attendait beaucoup après l’envolée observée en 2012, ont retrouvé leur niveau habituel. Principale raison à cela, la fermeture des frontières des pays de l’Est, en particulier la Russie, pour raisons sanitaires. Pour la cinquième année consécutive, le nombre d’adhérents est en recul (-36), traduisant les difficultés éprouvées par les éleveurs. En revanche, le nombre de vaches cotisantes semble se stabiliser avec une baisse de 0,1 %. Les animaux certifiés sont en augmentation

(+0,3 % pour les femelles et +7,5 % pour les mâles) ainsi que les vaches qualifiées dans une proportion plus importante (+22 %). Les mâles qualifiés diminuent légèrement sur la campagne
(-14 RR et -3 RRE). Le nombre de veaux entrés à la station pâtit également de la situation économique de la filière : 499 veaux ont été évalués cette année contre 512 en 2012. Pour autant, avec 468 veaux qualifiés, la station de Lanaud demeure un bon moyen pour les éleveurs de valoriser leurs animaux.

Dans cette optique et pour mettre en pratique les avancées de la génomique, le Herd book Limousin avait choisi cette année de financer 1000 génotypages. «Nous devons donner l’exemple. Utiliser la génomique nous permet de détecter les qualités génétiques plus précocement», a expliqué le président du HBL, Jean-Marc Alibert. Conséquence directe de ce choix, le recrutement a évolué, faisant une plus large place aux animaux disposant de meilleures facilités de naissance. La prochaine sélection ne sera toutefois pas financée par le Herd book. «Nous avons fait un effort sur cette campagne, a indiqué Jean-Marc Alibert. En 2014, nous proposerons les tests à prix coûtant pour les éleveurs qui auront des veaux à tester». Quant à savoir si le génotypage sera obligatoire avant l’entrée en station, la discussion est ouverte et ce, en lien avec le coût de pension des veaux.

 

La mortalité entre naissance et sevrage

Invité à intervenir sur la mortalité des veaux, un représentant du laboratoire MSD Santé animale a débuté son intervention par un chiffre : un veau limousin meurt toutes les onze minutes. Un chiffre volontiers anxiogène et qui a laissé de nombreux éleveurs perplexes voire pour certains un peu moqueurs. L’intervenant a poursuivi par un chiffre plus parlant : 6,53 % des veaux limousins meurent avant six mois. Principales origines de cette mortalité : le vêlage et les diarrhées. Quitte à, de son propre aveu, «défoncer des portes ouvertes», l’intervenant s’est fait l’écho de deux études montrant le lien entre vêlage difficile et mortalité et entre diarrhée et promiscuité/absence de complémentation /de désinfection/de vaccination. Il a souligné l’importance de la vaccination et de l’administration d’un volume suffisant de colostrum au veau (les anticorps ne traversant pas la barrière placentaire). Certains participants à l’assemblée ont réagi sur la question de la vaccination, demandant des explications sur l’impossibilité de trouver le seul vaccin existant (et proposé par MSD santé animale). L’intervenant a souligné la fragilité des vaccins et l’importance attachée à leur qualité. Des lots ayant dû être détruits suite à un problème, il ne sera apparemment pas possible de s’en procurer cet hiver. Pas plus que l’hiver passé, ont noté les éleveurs…

D’autres remarques ont été faites sur les études présentées par l’intervenant et notamment sur l’absence de prise en compte de l’influence du climat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui