L'Union Paysanne 02 avril 2010 à 10h57 | Par JA 19

JA - Défendons notre agriculture !

Le syndicat jeune a tenu son assemblée générale vendredi dernier 26 mars. Il y a été question de défendre l’agriculture et les agriculteurs contre les attaques incessantes dont ils sont accablés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'agriculture du Massif central : un modèle juste et durable.
L'agriculture du Massif central : un modèle juste et durable. - © DR

L'assemblée générale des Jeunes agriculteurs de Corrèze s'est déroulée ce vendredi 26 mars de 14 heures à 18 heures à l'immeuble consulaire à Tulle, en présence de Cédric Mandin, administrateur de la structure nationale.
Comme chaque année, l'assemblée générale est l'occasion de faire une synthèse de l'exercice écoulé à travers le bilan financier associé au bilan d'activité mais aussi de se projeter vers l'avenir.
Le matin, les Jeunes agriculteurs ont élu un nouveau conseil d'administration. Ils se sont ensuite installés dans la salle des Assemblées pour démarrer le huis clos. Les Jeunes ont profité de la présence de Cédric Mandin pour aborder le contrat de contractualisation élaboré par la FNB. La présence de Pierre Chevalier au huis clos a permis de soulever la question de la place des naisseurs purs dans le contrat d'engraissement.

 

 

Le bilan d'une année écoulée

L'année 2009 aura été riche en activités liant principalement la promotion du métier d'agriculteur, la défense des intérêts des jeunes agriculteurs et de ceux en phase d'installation.
2009 fut l'année de la mise en œuvre du nouveau parcours à l'installation dès le 1er janvier 2009 qui, comme l'a rappelé Denis Delcour, est un réel succès avec une vraie personnalisation des parcours. Rappelons aussi la mise en place du Point Info Installation, le 1er juillet 2009, lieu d'information où tous les candidats doivent passer avant de s'installer, bénéficiant des aides ou non.
L'action syndicale s'est confirmée à travers un contact permanent avec les élus et une transmission constante de l'information entre les adhérents des cantons et le réseau national Jeunes agriculteurs.
D'autre part, les différents évènements agricoles organisés (foire au matériel d'Objat, Festival de l'élevage à Brive, sommet de l'élevage, finale de labour...) ont été des occasions privilégiées pour présenter le dynamisme des agriculteurs à un large public.

 

 

Défendons notre agriculture !

Dans le cadre du rapport d'orientation, les Jeunes agriculteurs de la Corrèze ont travaillé sur le thème de la défense de leur agriculture.
Au travers de ce rapport, les Jeunes agriculteurs ont souhaité apporter des arguments à mettre en avant pour défendre notre modèle agricole. En effet, trop souvent nous voyons au travers des médias l'agriculture pointée du doigt sur les effets néfastes qu'elle engendre soi-disant (problèmes de santé, pollution avec les gaz à effet de serre...). L'agriculture certes participe au réchauffement climatique, mais au-delà de ce constat elle contribue à une action favorable qui n'est jamais mise en avant par les médias. Pour les Jeunes agriculteurs, l'agriculture du Massif central permet beaucoup.
Nourrir des hommes
En effet la mission première de l'agriculture est bien d'alimenter les hommes. L'alimentation est un gage de stabilité politique d'un Etat, un facteur de paix et de cohésion entre les peuples. Les récentes émeutes de la faim dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique, ont montré la détresse des populations et ont à nouveau soulevé la problématique de la sécurité alimentaire. D'ici 2050 nous aurons de 9 milliards de bouche à nourrir, il faudra augmenter la production de 70 %.Dans certains pays le niveau de vie augmente et la demande en protéine animale va croître. La faim dans le monde continue à sévir plus que jamais et ne cesse de progresser (1,02 milliards de personnes sous alimentées dans le monde en 2009 (source FAO)).
Une agriculture de qualité
L'agriculture du Massif central, c'est une agriculture extensive basée sur l'élevage à l'herbe. Certes les vaches pètent et rotent mais par les prairies on arrive à compenser à hauteur de 46 % les émissions de gaz à effet de serre. Notons aussi au niveau corrézien la qualité des eaux. Au vu de tous les résultats, au travail des agriculteurs, à leur gestion des engrais on voit que notre modèle agricole d'élevage n'a rien de comparable à celui des feedlots américains !
L'élevage permet l'ouverture des paysages, sans elle le Massif central ne serait que friches et broussailles.
- Vecteur d'économie
Pour finir l'agriculture est la base de l'économie de nos territoires ruraux. Au niveau du Massif central les chiffres sont : 80 000 exploitations, 110 000 actifs, 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires (hors aides) auxquels il faut ajouter l'activité agroalimentaire soit 40 000 emplois et 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Un agriculteur induit six emplois ! Que serait l'attractivité de ce territoire sans l'agriculture ?
Pour mettre en avant tous ces points positifs oubliés par les médias et les citoyens, les Jeunes agriculteurs ont travaillé sur trois stratégies de communication :
- Une campagne d'affichage choc sur l'agriculture et l'alimentation, l'agriculture et l'environnement et l'agriculture et les territoires. Ces affiches seront déclinées en set de tables, en flyer et en tee-shirts pour communiquer tout l'été pendant les évènements JA,
- Une conférence débat sur ces trois mêmes thèmes lors du festival de l'élevage avec la présence d'intervenants nationaux,
- La sensibilisation des élus sur la transmission et la succession, l'installation hors cadre familial et la rémunération du travail.
L'année à venir sera l'année de la communication pour les Jeunes agriculteurs. Ils ne souhaitent plus subir les attaques médiatiques. Les JA contre-attaquent !

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui