L'Union Paysanne 12 octobre 2012 à 09h15 | Par JA 19

JA - JA définit son projet départemental

Les Jeunes Agriculteurs se sont réunit le 28 septembre à l’occasion de leur conseil de rentrée, afin d’établir leur projet de route en vue des prochaines échéances électorales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les JA ont défini leur projet en prévision des élections.
Les JA ont défini leur projet en prévision des élections. - © JA 19

Confortant les orientations définies en bureau, le conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs de la Corrèze souhaitent prendre part à une liste de rassemblement validée par le conseil d’administration de la FDSEA, comme elle a été proposée lors de leur conseil de rentrée du 20 septembre. Cette liste se veut donc plus jeune et composée avec les sortants.

Cette liste portera ainsi le projet des jeunes au cours des 6 années à venir. Les travaux du conseil des jeunes nous ont permis d’en écrire la feuille de route et sera déclinée en trois axes.

Le premier porte sur un des fondamentaux de Jeunes Agriculteurs : le renouvellement des générations en agriculture.

Des réflexions et discussions seront entamées autour du coût d’une installation (prix du PDE, de la création d’une société, d’un permis de construire, ou encore l’achat du foncier), des suivis après l’installation sur trois années (une généralisation à tous les porteurs de projets, qu’ils soient hors cadre familiale ou non), ainsi que l’attribution d’une part économique suite à son installation, dans la mesure où le projet du jeune apporte un revenu supplémentaire (l’aspect économique de l’exploitation devrait primer sur l’aspect surface).

L’aspect formation tiendra également une place importante dans ce projet. Les agriculteurs doivent être encouragés à définir des stratégies long termes sur leur structure. La recherche de valeur ajoutée et le retour vers un aspect plus humain du métier seront les lignes directrices de ce second axe. Ainsi, il sera important d’accompagner les exploitants dans l’optimisation des résultats technico-économiques, dans la réflexion sur la cohérence de leur système d’exploitation par rapport à la structure de leur exploitation, et enfin, dans l’optimisation du temps de travail de manière à pouvoir se dégager du temps pour soi, pour la famille, ou pour la prise de responsabilités dans les organisations professionnelles.

Le dernier point mis en évidence dans ce projet portera sur le partage de l’espace, le foncier et l’environnement. L’accès au foncier des jeunes agriculteurs devra être au centre des attentions. Le rôle des SAFER doit être renforcé et doit également permettre de s’orienter sur du portage de foncier en facilitant la venu et la gestion de capitaux extérieurs. La restructuration foncière des exploitations est un élément important qui doit nous permettre de gagner en compétitivité. Une réflexion devra être engagée autour des coûts des démarches administratives auprès des organismes concernés.

La place de l’agriculture au cœur de l’espace rurale doit être renforcée. Les plans d’épandages doivent être pris en compte dans les PLU si l’on veut que l’agriculture cohabite sans souci avec les habitations. Enfin dernier point important, le défi énergétique et environnementale peut et doit se faire sans consommer d’espace. Ainsi, il faudra être vigilant sur les orientations à venir en particulier sur le photovoltaïque au sol ou à la méthanisation de cultures énergétiques, problèmes auxquels il existe des solutions évidentes.

Un projet, une stratégie raisonnable et beaucoup d’ambitions, seront de toute évidence partagés par le plus grand nombre.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,