L'Union Paysanne 16 mars 2011 à 09h50 | Par JA

JA - L’installation sous les feux de la rampe

Le syndicat des Jeunes agriculteurs de la Corrèze a tenu son assemblée générale mercredi 2 mars sur le thème essentiel de l’installation, la transmission et la formation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Qui de la conjoncture ou des investissements freine les installations ?
Qui de la conjoncture ou des investissements freine les installations ? - © DR

L’assemblée générale des jeunes agriculteurs de Corrèze s’est déroulée le 2 mars de 14 heures à 18 heures à l’immeuble consulaire à Tulle, en présence de Jean-Bernard Sallat, secrétaire général adjoint de la structure nationale.

Comme chaque année, l’assemblée générale est l’occasion de faire un bilan de l’année écoulée à travers le bilan financier, le bilan d’activité mais aussi de faire des propositions pour l’avenir des agriculteurs.

Le matin, les Jeunes agriculteurs se sont réunis en conseil d’administration en présence de Jean-Bernard Sallat. Ils ont pu obtenir des informations sur la «Rés’Organisation» du réseau JA au niveau national, sur les orientations prise par l’Europe pour la Pac 2014 et sur le dossier de la contractualisation en viande bovine.

 

Rétrospective de l’année 2010

Les JA de la Corrèze ont été très présents durant l’année 2010 sur le dossier de la viande bovine, l’action concernant les accords du Mercosur, la répartition des marges entre producteurs et distributeurs à la préfecture de la Corrèze au mois de mai, le lancement officiel de la campagne d’affichage «Défendons notre agriculture» ou encore le blocage de l’unité d’abattage Charal au mois de novembre à Egletons. L’action syndicale des JA se fait en lien avec les élus et elle est par la suite diffusée dans les cantons afin d’informer les adhérents. De plus, les 27, 28 et 29 octobre 2010, les JA ont accueilli dans le département un évènement national avec la session viande bovine à Naves auquel s’est rendue une soixantaine de participants.

Tout au long de l’année, les JA ont organisé plusieurs évènements agricoles (L’Agriculture en fête au pays du goût à Objat, la Finale départemental de labour) et ont participé à nombre d’autres (Festival de l’élevage à Brive-La-Gaillarde, le Sommet de l’élevage,…) qui ont été des occasions privilégiées pour communiquer lors de moments conviviaux sur le métier d’agriculteur auprès d’un large public.

 

L’installation reste notre dossier phare

Dans le cadre du rapport d’orientation, les Jeunes agriculteurs de la Corrèze ont travaillé sur le thème de l’installation, de la transmission et la formation. Au travers de ce rapport ils ont souhaité faire un diagnostic sur l’installation en Corrèze durant ces dix dernières années.

 

Les installations

Les installations dans les productions majoritaires diminuent fortement. En effet, la conjoncture actuelle ainsi que l’augmentation des coûts des installations participent activement à cette tendance. Par exemple, en élevage bovin viande, le montant moyen d’investissement est ainsi passé de 159 000 € en 2003 à 238 216 € en 2010 (+ 49 %).

Le renouvellement des générations en agriculture a toujours été le défi majeur de Jeunes agriculteurs. Il en résulte des installations nombreuses et réussies. Le nouveau dispositif d’accompagnement à l’installation permet d’augmenter le nombre d’installations aidées et fournit un accompagnement personnalisé et de qualité au porteur de projet.

 

La transmission

Avec 43 % des éleveurs qui ont plus de 50 ans en Corrèze, la transmission des exploitations est également un défi pour les prochaines années. Une entreprise agricole transmissible est une exploitation qui doit apporter une rentabilité économique en corrélation avec le capital investi. En partenariat avec la Chambre d’agriculture, les JA ont réactivé le répertoire départ installation (RDI) qui permet de mettre en relation les candidats à l’installation avec les cédants. En effet toute une génération d’agriculteurs est à remplacer d’ici 2020 si l’on veut apporter notre contribution au défi alimentaire qui nous attend dans les prochaines décennies.

 

La formation

Elle reste la première composante de la réussite de l’installation. Etre agriculteur, cela signifie avoir des connaissances dans la gestion d’une structure agricole, des compétences techniques et économiques, c’est pourquoi le futur installé doit être préparé à la conduite de son exploitation. Les formations permettent de professionnaliser le métier d’agriculteur et d’augmenter la chance de réussite des porteurs de projet de tous horizons. Grâce à cela, le taux de réussite des installations après dix ans est de 96 %.

Pour faire face à ces différentes problématiques, les JA proposent des solutions pour :

- Faciliter l’accès aux moyens de production grâce à des sociétés qui pourraient acquérir du foncier pour le louer à des agriculteurs tout au long de leur carrière. Il faudrait également créer un organisme qui permettrait de préempter sur des terres à pourvoir en location ;

- Le financement de l’installation avec les prêts MTS-JA ainsi que la Dotation jeune agriculteur qui doivent répondre à la demande croissante du montant des investissements lors de la reprise d’une exploitation ainsi que la durée de bonification de ces prêts ;

- Les aides compensatoires devront être remises en relation avec la production qui en découle afin d’éviter certaines dérives ou bien encore de relever les DPU les plus faibles à hauteur de 20 à 30 € au-dessus de la moyenne départementale.

Les Jeunes agriculteurs de la Corrèze réactualisent la charte à l’installation. Il s’agit d’une convention passée entre Jeunes agriculteurs et les différents partenaires susceptibles de contribuer au bon déroulement des premières années d’installation. Elle sera mise en place courant mai 2011 et doit aboutir sur une journée «Demain, je m’installe».

Tous ces aménagements sont nécessaires au soutien des installations ainsi qu’à leur bon déroulement, pour permettre à l’agriculture corrézienne d’assurer le renouvellement de ses générations.

Les années à venir seront donc encore pleines de défis pour l’agriculture et particulièrement pour les Jeunes agriculteurs de la Corrèze.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui