L'Union Paysanne 13 avril 2012 à 09h29 | Par JA 19

JA19 - Les JA à l’honneur lors de l’assemblée générale

L’assemblée générale des Jeunes agriculteurs de la Corrèze s’est tenue le mercredi 4 avril et avait pour thème la Politique agricole commune.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guillaume Joie, secrétaire général, Mathieu Jimenez, président des Jeunes Agriculteurs de la Corrèze et Christophe Soulis, administrateur national.
Guillaume Joie, secrétaire général, Mathieu Jimenez, président des Jeunes Agriculteurs de la Corrèze et Christophe Soulis, administrateur national. - © JA 19

L’assemblée générale des Jeunes agriculteurs de Corrèze s’est déroulée le mercredi 4 avril à Tulle. Christophe Soulis, administrateur de la structure nationale, en était l’invité d’honneur.

Comme chaque année, l’assemblée générale est l’occasion de faire un bilan de l’année écoulée à travers le bilan financier, le bilan d’activités mais aussi de faire des propositions pour l’avenir des agriculteurs. Un temps de parole a été accordé aux présidents des cantons. Ils ont ainsi pu exposer les problématiques auxquelles ils ont été confrontés durant l’année passée (dégâts de gibiers, urbanisation, problème des installations en production laitière, problématique de renouvellement des générations en agriculture, la sécheresse).

Le matin, les Jeunes agriculteurs se sont réunis en huis clos en présence de Christophe Soulis. Ils ont pu discuter de l’avenir du réseau JA à travers « rés’Organisation » au niveau national, des orientations prises par l’Europe pour la Pac 2014 et ont abordé le dossier de la contractualisation en viande bovine. Christophe Soulis a pu mettre en avant son expérience en matière de contractualisation en production laitière puisque celle-ci est aujourd’hui effective.

 

Rétrospective de l’année 2011

Tout au long de l’année des événements ont été organisés par JA. L’agriculture en fête au pays du goût à Objat, le festival de l’élevage à Brive-La-Gaillarde, le Sommet de l’élevage, la finale départementale de labour à Peyrelevade, ont été des occasions privilégiées pour communiquer lors de moments conviviaux sur le métier d’agriculteur auprès d’un large public. Ils ont également été présents sur les différents dossiers RGA et ceux affiliés à la filière.

Pour l’année 2012, les JA resteront actifs avec notamment l’organisation de la foire au matériel agricole d’Objat les 14, 15 et 16 avril, la finale départementale de labour le samedi 18 août à Lubersac, le festival de l’élevage à Brive les 25 et 26 août. Le 1er septembre, ils organiseront la finale régionale de labour à Chamberet.

Jérôme Pascarel, membre du bureau, a souligné l’engagement des Jeunes zgriculteurs, leur mobilisation, leur enthousiasme et leur volonté qui ont permis de mener à bien ces multiples actions.

Présentation du rapport financier par Jean Pierre Brousse.
Présentation du rapport financier par Jean Pierre Brousse. - © JA 19

La Pac au cœur des débats

Dans le cadre du rapport d’orientation, les Jeunes agriculteurs de la Corrèze ont travaillé sur la future Pac 2014. Celle-ci se prépare dans un contexte particulier, différent des réformes précédentes grâce notamment à l’investissement du nouveau commissaire à l’Agriculture : Dacian Ciolos. Le budget devrait être stable, avec le maintien des deux piliers (augmentation du budget alloué au deuxième pilier). Fin octobre, la Commission européenne a présenté les objectifs de cette future Pac et les propositions faites. Les objectifs redéfinis devraient permettre le développement d’une agriculture harmonieuse sur l’ensemble du territoire européen, en alliant enjeux écologique et économique et en remettant l’alimentation et la sécurité alimentaire au cœur des débats.

La réforme de 2014 annonce de nombreux changements en particulier sur le premier pilier avec l’apparition du verdissement, le soutien aux zones à handicaps naturels et le complément destiné aux jeunes agriculteurs. Le verdissement a été mis en place pour contrer la baisse du budget initialement prévue. Cette mesure prévoit le maintien de 95% des prairies permanentes, une diversité des assolements et le maintien de surfaces à focus écologique. Les Jeunes agriculteurs de la Corrèze proposent de reconnaître le rôle des prairies permanentes et ainsi exonérer les exploitations ayant un fort taux de prairies. De plus en ce qui concerne la gestion des prairies permanentes, ils ne veulent pas figer les assolements et prévoient ainsi pour les systèmes basés sur l’herbe de faire rentrer les prairies ayant un potentiel agronomique dans des rotations longues c'est-à-dire de plus de cinq ans.

La ferme Corrèze, forte de son cheptel allaitant, se bat pour le maintien de la PMTVA et se place pour un recouplage via l’article 68 au maximum de ses capacités. Avec un plafond trop faible, les JA poussent pour augmenter le plafond de 10 % du budget des aides couplées afin d’obtenir un recouplage proche des niveaux de la PMTVA existante.

Le soutien aux jeunes agriculteurs et celui concernant les zones à handicaps naturels apportent une vraie réponse pour nos exploitations du Massif central.

Le deuxième pilier verra apparaître des outils de gestion des risques (gestion collective avec l’augmentation du poids des producteurs dans les filières, gestion individuelle avec une assurance récolte, animale, végétale ainsi qu’une gestion publique avec des mesures exceptionnelles de crise).

Les négociations ne sont pas terminées, les Jeunes agriculteurs devront être force de propositions pour apporter les aménagements nécessaires au premier et au deuxième pilier et ainsi résoudre les problématiques soulevées par le renouvellement des générations en agriculture. Le renforcement des dispositifs d’accompagne-

ment à l’installation et la hausse du droit à paiement de base pour les jeunes sont une nécessité. Christophe Soulis, représentant national, a conclu le débat en demandant une reconnaissance de l’actif, plus de transparence au niveau des Gaec. La Pac doit être un levier de développement économique pour les exploitations.

Christophe Soulis

Profil de l’administrateur national

des Jeunes agriculteurs

Métier : agriculteur

Responsabilités : administrateur JA national - en charge du dossier lait

Mandat national : 2010-2012 (quatre mandats consécutifs)

Formation : BTS agricole

Age : 35 ans

Installé en Haute-Loire, sur la commune de Paulhaguet, Christophe Soulis jongle entre son métier d’agriculteur et sa vie syndicale chez JA. Il est en Gaec avec ses parents en bovins lait et lentilles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui