L'Union Paysanne 14 mars 2014 à 08h00 | Par Union Paysanne

Journée technique - Une exploitation de référence pour le vêlage à trente mois

Pratiquer le vêlage à trente mois, tel était le sujet abordé par Bovins Croissance Corrèze qui organisait le 5 mars dernier sur l’exploitation de Eric Poumier à Saint Clément une journée technique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’exploitation d'Éric Poumier possède de très bons résultats techniques au niveau des intervalles vêlage-vêlage et du taux de productivité global.
L’exploitation d'Éric Poumier possède de très bons résultats techniques au niveau des intervalles vêlage-vêlage et du taux de productivité global. - © UP 19

Bovins Croissance 19 a invité les éleveurs sur l’exploitation d’un de ses adhérents, Eric Poumier, à Saint Clément. Une exploitation qui maîtrise parfaitement le vêlage à trente mois. En effet, au cours de cette journée, l’éleveur et l’équipe de BC19 ont évoqué avec la cinquantaine d’éleveurs présents tous les aspects essentiels du vêlage à trente mois. Tout d’abord, deux conditions sont requises pour ce type de production : avoir deux périodes de vêlages sur l’année et ensuite un poids vif des animaux de 500 kg à la mise à la reproduction. De plus, une excellente maîtrise technique de l’éleveur sur trois points est primordiale : la reproduction, la génétique, et l’alimentation.

Concernant la génétique, Eric Poumier sélectionne ses animaux sur les facilités de naissance des veaux et la valeur laitière des mères. À ses yeux, ce sont deux critères indispensables pour la pratique du vêlage à trente mois : «l’augmentation des performances de mes veaux au sevrage est du essentiellement à l’amélioration des qualités maternelles de mon troupeau » indique Eric Poumier.

Au niveau alimentation, la conduite des génisses est quasiment similaire à celles des multipares, à savoir, une ration à base de foin, d’enrubannage complétée de deux kilos de concentrés et de cinq cents grammes de correcteurs azoté en période hivernale. Elle est basée exclusivement sur l’herbe le reste de l’année. «Les primipares sont les animaux avec les besoins alimentaires les plus importants, je leur réserve donc mes meilleurs fourrages durant l’hiver» témoigne l’éleveur.

Grâce à la combinaison de tous ces facteurs, l’exploitation d’Eric Poumier possède de très bons résultats techniques au niveau des intervalles vêlage-vêlage et du taux de productivité global notamment (voir encadré). Avancer de six mois l’âge au premier vêlage diminue le temps d’improductivité des génisses par rapport à un vêlage classique à trente-six mois et est donc non négligeable d’un point de vue économique.

Eric Poumier ne regrette pas son choix d’adhérer à Bovins Croissance 19. Cela lui permet entre autre de vérifier la croissance des veaux de ses génisses vêlant à trente mois et de mieux contrôler avec l’appui du technicien ses pratiques d’élevage.

Éric Poumier a témoigné sur son expérience des vêlages à trente mois.
Éric Poumier a témoigné sur son expérience des vêlages à trente mois. - © UP 19

Journée technique le 25 mars

 

Comment améliorer la rentabilité du troupeau limousin ?

Mardi 25 mars 2014 à 14 heures au Gaec Eymard, le Mons 19200 Valiergues

13 h 30 : accueil.

14 h : présentation et visite de l’exploitation.

Contact : Christiane Bachellerie - 05 55 21 55 56 ou 06 86 24 67 06

c.bachellerie@correze.chambagri.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui