L'Union Paysanne 23 janvier 2015 à 08h00 | Par Richard Zizert

«L’agriculture est un atout de nos territoires ruraux»

Chaque année, le Président de la République fait un crochet par la Corrèze, sur ses terres, pour faire part aux habitants de ses meilleurs vœux. Malgré une actualité difficile François Hollande a maintenu sa venue, il était à Tulle le samedi 17 janvier dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Président de la République est revenu sur la réforme territoriale et la place de la ruralité et de l'agriculture dans celle-ci.
Le Président de la République est revenu sur la réforme territoriale et la place de la ruralité et de l'agriculture dans celle-ci. - © Richard Zizert

Samedi, Tulle avait tout l’air d’être en état de siège. Dès les premières lueurs de la journée, les rues grouillaient d’agents de sécurité. Il faut dire que la venue de François Hollande pour ses traditionnels «vœux aux corréziens» était sa première sortie public depuis le 11 janvier.

 

Comme si de rien n’était

Et pourtant, comme pour faire taire ceux qui souhaiteraient engendrer un climat de terreur, le Président a fait comme si sa visite était des plus banales. En effet, dès son arrivée, il a parcouru les allées du marché de la gare de Tulle, bien que sous haute sécurité, François Hollande a pris le temps d’aller à la rencontre des commerçants. Puis il s’est rendu à la préfecture de la Corrèze où il a procédé à une remise de décorations.

Une fois cette cérémonie officielle terminée, le Président a de nouveau pris l’initiative de faire un tour au marché, celui sur les bords de la Corrèze. Un moment de proximité, certes, mais entouré d’une horde de gardes du corps et d’une pléiade de caméras et photographes. Sa matinée s’est achevée à huis clos au Conseil général où il a remis à Gérard Bonnet, le président du CG, la légion d’honneur.

 

François Hollande a parcouru les marchés de la gare et de la cathédrale le matin.
François Hollande a parcouru les marchés de la gare et de la cathédrale le matin. - © Richard Zizert

«Ne pas laisser la peur prendre le dessus»

A 15h30, François Hollande a pris place sur la scène de la salle de l’Auzelou à Tulle devant près d’un millier d’élus et corréziens pour présenter ses vœux. Sur un ton solennel et empreint des événements dramatiques récents, le Président a souhaité fièrement exprimer et saluer la mobilisation départementale suite aux terribles attentats. «Samedi et di-manche derniers, vous étiez, en Corrèze, plus de vingt mille à marcher. À marcher au milieu des quatre millions de Français qui avaient décidé aussi de répondre ensemble à l’attaque dont la France avait été victime. Parce que dans chaque village, dans chaque ville, c’est la France qui se dressait».

Il a tenu à souligner la portée historique de cet élan national du 11 janvier. «Une France sans distinction de religions, de croyances, de sensibilités. Une France dans toute sa diversité, dès lors qu’elle sait faire son unité, et qu’elle fait de ses différences, non pas des séparations, mais une chance». Et en conclusion il a réaffirmé que des mesures pour lutter contre l’islamisme radical seront prises dans les prochains jours, et ont même déjà été mises en œuvre.

Ne pas abandonner la ruralité

Le Président est ensuite revenu sur la réforme territoriale et a réaffirmé son engagement fort pour cette réforme. Une réforme qui devrait permettre d’avoir des régions économiquement plus fortes. «Après discussion, concertation, vote du Parlement, la loi a été promulguée hier (vendredi 16, ndlr) : treize grandes régions plus fortes, capables de prendre davantage de décisions et notamment d’investissements. Je m’adresse à tous ceux qui vivent dans l’espace rural et qui parfois s’interrogent, doutent, expriment un sentiment d’abandon, se posent aussi la question de savoir s’il y a un avenir. Mais il y a tant d’atouts dans la ruralité : d’abord, l’agriculture qui nous permet de développer une industrie agroalimentaire performante». Le Président a souhaité mettre en avant son implication dans la négociation de la Pac. «Nous avons fait en sorte que les aides européennes soient davantage dirigées vers les éleveurs». Et a voulu mettre l’accent sur l’excellence des produits français, et a affirmé mettre tout en œuvre pour «faire en sorte que les marchés publics puissent être simplifiés, pour que les produits locaux soient davantage présents dans l’ensemble des restaurations collectives. À l’étranger, je veille à faciliter l’ouverture de nouveaux marchés pour lever des barrières, et pour que nous puissions développer notre agriculture».

François Hollande est aussi revenu sur la loi sur la transition énergétique, et a rappelé que son succès ne serait garanti que si des moyens d’investissements sont offerts. La transition énergétique est une donnée primordiale des années à venir et selon le Président, les territoires ruraux pourront être partie prenante de celle-ci.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui