L'Union Paysanne 03 mars 2017 à 08h00 | Par UP 19

La baisse des soutiens publics inquiète la FDCuma

La FDCuma a tenu son assemblée générale sur fond de baisse globale des aides publiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Tony Cornelissen, président de la Chambre d’agriculture de Corrèze, Hélène Rome, vice-présidente du Conseil départemental, Marie-Hélène Herbert, directrice de la FDCuma, Francis Coste, président de la FCuma, Marc Chapolard, président de la FRCuma Nouvelle Aquitaine, Ubald Chenou, trésorier de la FDCuma et Geneviève Labarre, secrétaire de la FDCuma.
De gauche à droite, Tony Cornelissen, président de la Chambre d’agriculture de Corrèze, Hélène Rome, vice-présidente du Conseil départemental, Marie-Hélène Herbert, directrice de la FDCuma, Francis Coste, président de la FCuma, Marc Chapolard, président de la FRCuma Nouvelle Aquitaine, Ubald Chenou, trésorier de la FDCuma et Geneviève Labarre, secrétaire de la FDCuma. - © UP 19

Les agriculteurs cumistes s’étaient donné rendez-vous le 14 février à Tulle pour la 48e assemblée générale de la fédération départementale. Après le renouvellement du tiers sortant du conseil d’administration, les comptes ont été présentés, à la suite desquels a été soumise au vote l’augmentation des cotisations pour 2017 et 2018, pour compenser la baisse des soutiens financiers publics. «Le Conseil départemental n’a plus la compétence pour attribuer des subventions de fonctionnement», explique Hélène Rome, vice-présidente du Conseil départemental. L’inquiétude s’étend aussi quant à l'avenir des aides de fonctionnement attribuées par la région. Ces aides sont nécessaires pour le maintien du poste d’animateur/technicien machinisme. De fait, pour combler cette absence, a été soumise au vote l'augmentation des cotisations, qui n'avaient pas évolué depuis 2008.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition du 3 mars.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui