L'Union Paysanne 09 novembre 2012 à 10h02 | Par D’après un communiqué

Lait - Conserver la dynamique des producteurs par l’achat de quotas

Jeudi 25 octobre, la Conférence de Bassin Laitier Auvergne-Limousin a validé la répartition des attributions de quotas à titre gratuit pour la campagne 2012/2013.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La réserve de 27,2 millions de litres n’a pas suffi à couvrir les plus de 84 millions demandés par près de 3.300 producteurs. Aussi, la FRSEA et les Jeunes Agriculteurs du Massif central ont formulé un ensemble de propositions responsables afin d’attribuer un volume minimum à tous les producteurs éligibles tout en continuant de prioriser les jeunes et les investisseurs. C’est sur la base de ces propositions que la Conférence de Bassin a acté :

- de couvrir l’ensemble des demandes des jeunes agriculteurs éligibles,

- d’appliquer un coefficient stabilisateur à hauteur de 80 % sur les attributions pour les investissements bâtiments,

- de fusionner les demandes faites au titre des investissements matériels et du confortement. Les chefs d’exploitations éligibles dans ces deux catégories sont attributaires d’environ 3.250 litres/actif.

La FRSEA et les JA Massif central tiennent à rappeler que les quotas gratuits ne représentent qu’une partie du système de gestion des volumes. Il est important que chaque chef d’exploitation détermine le volume de lait qu’il peut produire sur son exploitation et investisse en fonction dans l’achat de quotas*.

Rappelons que le volume contractuel pour l’après quotas sera défini pour toutes les entreprises sur la base du quota de chaque producteur. De plus, la fin des pénalités laitières ne signifie pas qu’un producteur pourra produire tout ce qu’il veut au-delà de son quota. En effet, la gestion de fin de campagne dépend désormais de la relation contractuelle privée entre un producteur et son entreprise. Des systèmes de pénalités, de prix dissuasifs… seront certainement mis en place. Nous appelons donc les producteurs de lait à se projeter dans l’avenir et à investir pour se construire leurs références laitières. 60 % des producteurs du bassin ont demandé du lait cette année, faisant une nouvelle fois preuve de leur dynamisme. Il est regrettable que les entreprises laitières ne soient pas aujourd’hui au rendez-vous de cette dynamique. Politique de l’autruche ?

Les demandes d’achat de quotas doivent être transmises impérativement avant la fin novembre 2012 à votre DDT. Le bassin Auvergne Limousin dispose d’un volume de plus de 33 millions de litres à acheter au tarif de 75 €/1.000 L. Les volumes achetés seront attribués pour la prochaine campagne (2013/2014).

La FRSEA et les JA Massif central appellent les entreprises à faire preuve de bon sens :

- en stoppant toutes les pratiques qui visent à placer les agriculteurs dans une insécurité permanente de collecte,

- en donnant des signaux positifs aux producteurs, notamment au niveau du prix du lait,

- en participant collectivement à la relance de l’outil industriel laitier du Massif central et plus largement du Sud de la Loire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui