L'Union Paysanne 29 mai 2015 à 08h00 | Par FDSEA19 /JA 19

Le ras le bol des agriculteurs sur les contraintes

Une centaine d’agriculteurs a répondu présent à l’appel à mobilisation lancé par le réseau FDSEA - JA le 21 mai dernier. Objet de la colère : les lourdeurs administratives et l’excès de contraintes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Daniel Couderc, président de la Fdsea 19, a appelé ses confrères agriculteurs à rester souder pour dénoncer les contraintes et aberrations au niveau national et européen.
Daniel Couderc, président de la Fdsea 19, a appelé ses confrères agriculteurs à rester souder pour dénoncer les contraintes et aberrations au niveau national et européen. - © FDSEA 19

La Fdsea 19 et les JA 19 se sont mobilisés pour protester contre l’accumulation des contraintes administratives et réglementaires. Depuis de nombreux mois, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs alertent le Gouvernement et les responsables politiques sur les crises que subit l’agriculture. Mais les changements ne sont pas au rendez-vous et les contraintes sur notre métier ne cessent de se multiplier.

 

Quinze tracteurs dans Tulle

La Fdsea 19 et les JA ont décidé de manifester leur «ras le bol» face à une situation économique et morale qui ne fait qu’empirer. Les agriculteurs n’en peuvent plus d’être systématiquement remis en cause dans leur travail et demandent que le gouvernement prenne enfin des mesures concrètes pour soutenir l’agriculture.

Les agriculteurs se sont tout

d’abord réunis à l’immeuble consulaire de Tulle. Pour l’occasion, une quinzaine de tracteurs était également de la partie. Les manifestants se sont serrés sur les plateaux tractés pour entreprendre la descente vers le centre de Tulle. Le cortège a créé quelques ralentissements mais s’est déroulé dans le calme.

Une fois arrivés en centre, les agriculteurs ont continué à pied dans les rues de Tulle. Ils n’ont pas hésité à aller au contact de la population tulliste pour leur expliquer l’objet de leur manifestation, à savoir la remise en cause permanente de leur travail.

 

Trop, c’est trop

Brandissant de nombreuses pancartes clamant leur ras le bol, on pouvait notamment lire des slogans évocateurs tels que «Ras le bol, laissez-nous travailler ou je pique ma crise», ou «Pac ne veut pas dire prêt à cuire». Des lourdeurs administratives, contraintes environnementales, charges financières, autant de boulets que les agriculteurs trainent au pied et qui étouffent l’économie agricole mais aussi l’économie nationale.

Le cortège a ensuite rallié la préfecture où l’ensemble des participants a échangé lors d’un repas pris en commun dans la convivialité. Une délégation d’agriculteurs a également pu s’entretenir avec le Préfet de la Corrèze et Marion Saadé de la DDT.

Pourquoi le réseau Fdsea - JA se mobilise

 

- PMTVA : - 15 % sur le solde 2014.

- Aide aux investissements : le Plan pour la Compétitivité et l’Adaptation des Exploitations n’est toujours pas mis en place depuis plus d’un an.

- Engraissement : la MAE engraissement n’est pas encore précisément définie.

- Déclarations de surface (haies, BCAE…) : risque de sanctuarisation du paysage.

- Surfaces Intérêt Ecologique : le calcul trop tardif des SIE entraînera probablement des retards de paiement et des pénalités.

- Transfert de droits (DPB) : au 11 mai 2015, les clauses de transferts de DPB ne sont toujours pas disponibles à la DDT.

- Jeunes installés : Les DPU de certains jeunes installés n’ont pas été réévalués : comment peuvent-ils tenir leur Projet de Développement Economique ?

- Directive Nitrates : Non au zonage et aux contraintes en découlant.

- Taxe à la défriche : Non à la subordination systématique des autorisations de défrichement à des travaux de boisement ou au versement d’une indemnité équivalente.

- Prairies permanentes : Laissons plus de liberté agronomique et d’autonomie fourragère à nos exploitations. Les engagements annoncés lors de la négociation de la PAC doivent être respectés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui