L'Union Paysanne 07 août 2015 à 08h00 | Par SB - FDSEA 19

Les FDSEA 19 et 23 se confrontent aux cotations

La semaine dernière, une vingtaine d’éleveurs de la Corrèze et de la Creuse se sont rendus dans le plus grand abattoir du Limousin, celui de Charal à Egletons pour vérifier si les accords de 17 juin dernier étaient respectés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une délégation des Fdsea 19 et 23 se sont rendus sur l'abattoir d'Égletons pour vérifier si les engagements pris sur les prix ont été tenus.
Une délégation des Fdsea 19 et 23 se sont rendus sur l'abattoir d'Égletons pour vérifier si les engagements pris sur les prix ont été tenus. - © FDSEA 19

Chaque semaine, les éleveurs Corréziens se rendent chez un abatteur pour maintenir la pression auprès de ces derniers pour que les 5 centimes d’euros soient appliqués.

Pendant presque deux heures, M. Eric Martineau, directeur du site Charal d’Egletons, s’est courtoisement plié à l’exercice.

Sur le panel des animaux concernés par l’accord du 17 juin, le site égletonnais a évoqué la cotation de sept catégories. S’ils n’ont pas de débouchés commerciaux, ils n’achètent pas des animaux qui ne les concernent pas.

La moyenne des cotations depuis les six dernières semaines a révélé des augmentations, mais pas dans la proportionnelle escomptée.

«Suivant les catégories d’animaux, on est entre 8 et 25 centimes de hausse. Les engagements sont tenus en partie» explique Daniel Couderc, président de la FDSEA 19, mais la déception des résultats se lisait sur les visages de tous les éleveurs.

Mr Martineau a argumenté que la grande distribution et la restauration hors foyer n’acceptent pas ces hausses, il a indiqué également qu’il avait arrêté d’importer depuis cinq semaines des vaches provenant d’Espagne.

Les éleveurs ont le sentiment d’être «balader» entre les abatteurs, transformateurs et grande distribution. Ils ont promis de continuer dans les semaines à venir la vérification des engagements à tous les niveaux.

Ils restent pleinement mobilisés, prêt à agir de nouveau, si les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous ou si l’attitude des abatteurs, transformateurs, ou centrales d’achats restent toujours aussi rigide au détriment du secteur de production.

 

Augmentation des cotations sur les six dernières semaines pour le site Charal

 

Vache lait P+3/O-3 + 320 Kg : 3,07 → 3,69 (+ 15 centimes)

Vache mixte O=3, O+3 / 3,59 → 3,69 (+ 10 centimes)

Charolaise R3 : 3,86 → 4,11 (+ 25 centimes)

Vache charolaise R+3 : 3.96 → 4,20 (+ 24 centimes)

Vache charolaise U-3 : 4,00 → 4,23 (+ 23 centimes)

Limousine R+3 (- 8 ans) : 4,35 → 4,43 (+ 8 centimes)

Limousine U-3 (- 8 ans) : 4,47 → 4,66 (+ 19 centimes)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui