L'Union Paysanne 08 mai 2015 à 08h00 | Par Richard Zizert

Les maladies véhiculées par les tiques au cœur des échanges

L’assemblée générale du Groupement de Défense Sanitaire de Corrèze s’est tenue à la salle de l’assemblée de l’immeuble consulaire de Tulle, le 24 avril dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au centre (quatrième et cinquième à partir de la gauche), le président Maurice Demichel et la directrice Christelle Roy ont animé l'assemblée générale.
Au centre (quatrième et cinquième à partir de la gauche), le président Maurice Demichel et la directrice Christelle Roy ont animé l'assemblée générale. - © Richard Zizert

Maurice Demichel, président du Groupement et le docteur vétérinaire Christelle Roy, directrice du GDS Corrèze ont animé l’assemblée générale du GDS Corrèze, accompagnés de leur trésorier, Régis Géraud.

L’assemblée a démarré par l’approbation du procès-verbal de la précédente assemblée générale du 25 avril 2014. Approuvée à l’unanimité, il a ensuite passé la parole à Régis Géraud pour le rapport financier du GDS Corrèze. Un résultat positif se dégage de l’exercice clôturé au 31 décembre 2014.

 

Focus sur la tique

L’assemblée générale s’est concentrée sur un sujet fort et qui a suscité de nombreux échanges avec la salle : à savoir les maladies liées aux tiques. Eric Sellal, docteur vétérinaire, fondateur de la société Biosellal était présent pour intervenir sur le sujet.

Biosellal est une jeune entreprise, innovante, experte dans la détection de pathogènes en santé animale et dans l’identification de différentes espèces animales par des méthodes de biologie moléculaire. Biosellal propose de la R&D dans le domaine de la génomique afin de déterminer les particularités du code génétique de micro-organismes viraux, bactériens ou parasitaires en vue de leur diagnostic. Il a ainsi présenté son projet sur les tiques, un projet nommé Oh!Ticks.

 

- © Richard Zizert

Deux mois d’étude

Si le projet est validé et accepté par l’Agence nationale de la recherche, il sera mené conjointement avec le GDS 19, mais aussi d’autres partenaires (GTV19, LDA19…). L’objectif est de mieux caractériser la cause des maladies inexpliquées qui se manifestent après une piqûre d’une tique chez l’homme ou l’animal. Cette étude, si elle est acceptée par l’ANR, sera effectuée en Corrèze du 1er mai 2015 au 1er juillet 2015.

Las maladies à tiques sont un véritable fléau et restent méconnues. La maladie de Lyme ou Borréliose est celle dont on entend le plus parler mais il existe de nombreuses autres pathologies qui restent assez inexpliquées. Cette étude, si elle se réalise, devra permettre de mener des recherches qui pourront apporter des réponses aux maladies à tiques. Le GDS Corrèze apportera alors tout son engagement dans la mise en œuvre de ce projet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui