L'Union Paysanne 10 juin 2016 à 08h00 | Par UP 19

Les prémices d’un plan social agricole

Dans une lettre, Daniel Couderc et Jérôme Pascarel, présidents des JA19 et de la FDSEA19, interpellent les représentants de l’État corréziens sur le rôle de l’État dans la gestion de la crise agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Comment les services de l’État peuvent commencer la campagne 2016 alors que celle de 2015 n’est pas aboutie ?

Les aides Pac permettent de maintenir une agriculture française soucieuse de son environnement et de la qualité de ses produits, et même le pouvoir d’achat de nos consommateurs.

Habituellement, le solde des aides Pac était versé mi-avril. Cette année, les services de l’état et l’ensemble de nos politiques semblent bien loin de la réalité économique du terrain. Sont-ce les prémices d’un plan social agricole ??

C’est la goutte d’eau ! Faut-il encore crier plus fort pour vous faire comprendre que l’on a besoin de soutien ? Avez-vous oublié la crise dans laquelle nous sommes : lait, porc, bovins, FCO, sécheresse et grippe aviaire !

On en a connu des années difficiles, savoir se relever et avancer on sait faire. Mais lorsque les services de l’État et nos politiques ne tiennent pas leurs engagements, c’est toute une profession qui est en péril. Dans certains départements limitrophes, le suicide des agriculteurs est devenu monnaie courante. Doit-on en arriver là ? Etes-vous prêt à assumer ce terrible fardeau ?

En plus de ce retard injustifiable, il y a cet énorme flou qui laisse penser à un manque de sérieux de la part des services de l’Etat.

Nous avons l’impression d’assister à un match de ping-pong entre le ministère de l’Agriculture et la Direction Départementale des Territoires, où chacun se renvoie la balle sans avoir aucune réponse à nous apporter.

Ce n’est pas la crise des agriculteurs, c’est une crise de l’agriculture ! Ce n’est pas la peine de vous rappeler son importance et vos responsabilités. Votre territoire rural, que vous portez, pour lequel vous avez été élus, ne vous intéresse-t-il plus ?

En tant qu’entrepreneurs et investisseurs nous avons besoin d’y voir clair. Et surtout, nous pensons à nos jeunes qui veulent s’installer, créer de la valeur ajoutée et de l’emploi sur votre territoire».

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition du 10 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui