L'Union Paysanne 04 août 2010 à 10h54 | Par SF

Marché au cadran - Re-naissance

Ravagé par un incendie d’origine criminelle, le 26 mars 2009, le marché au cadran d’Ussel vient d’être reconstruit. Son inauguration a eu lieu le 27 juillet dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le préfet (re)découvre le Marché au cadran d’Ussel seize mois après le terrible incendie.
Le préfet (re)découvre le Marché au cadran d’Ussel seize mois après le terrible incendie. - © DR

16 mois après, les ventes ont repris dans des installations modernisées et agrandies «c'est la meil-leure réponse que nous pouvions tous faire, face à cet acte imbécile et odieux» devait déclarer le préfet Alain Zabulon lors de cette nouvelle inauguration, mardi 27 juillet 2010.
Tant pour la profession, au travers de son gérant Bruno Bunisset, que pour les élus de la communauté de communes d'Ussel, propriétaire des lieux, cette réouverture revêtait un aspect tout particulier.
Cette nouvelle inauguration en présence de M. le préfet, de Daniel Delpy, président de la com-com d'Ussel / Meymac / Haute-Corrèze, et des représentants professionnels agricoles, le défi venait effectivement d'être relevé et mettait ainsi fin à une période de camping traumatisante pour les composantes de ce secteur de l'élevage.
C'est avec un certain émoi que Bruno Bunisset a remercié tous les corps de métier, les services de l'État, les élus, les présidents et directeurs d'OPA, les assureurs, les paysans et même les citoyens, dans le soutien et la solidarité que les uns et les autres ont pu apporter pour aboutir au renouveau de cet outil «qualifié d'important pour les transactions commerciales».
Au matin d'un spectacle de désolation, l'État, au travers de M. le préfet, « nous a assuré qu'il serait derrière nous pour rebondir» devait déclarer le président Delpy, «ce qui nous a réconforté dans la volonté de relancer la semaine suivante les ventes hebdomadaires avec les moyens du bord, dans des conditions difficiles. Créé en 2004, ce bâtiment - halle de l'agriculture - a été fait pour valoriser les produits (bovins, ovins, bois) de tout un secteur essentiel à l'économie locale ; et depuis peu est venue s'y greffer l'activité porcine, le tout dans un contexte de paiement certifié, ce qui n'est pas rien. Cette reconstruction a permis à la fois d'agrandir les locaux, de les moderniser, d'instaurer les nouvelles mises aux normes notamment en matière de restauration». Et Daniel Delpy d'insister sur l'excellente collaboration qu'ont eu les différents groupes d'assurance pour permettre ce redémarrage aussi rapide qu'efficace.
Le marché au cadran d'Ussel est l'histoire d'une belle aventure corrézienne, a indiqué en conclusion M. le préfet. «Histoire d'un projet conduit en 2002, d'une volonté menée par des hommes, destinée à avoir un outil de référence pour la filière bovine avec trois missions :
- élaborer un réel prix de marché entre l'offre et la demande,
- permettre des transactions commerciales anonymes et transparentes,
- assurer le paiement sécurisé de la transaction.
Puis le 16 mars 2009, c'est le drame et la nécessité de rebondir, face à un acte imbécile, anonyme et lâche. Et l'Etat d'être aux côtés des gens et institutions qui subissent des coups durs. La volonté des agriculteurs de croire en leur avenir a permis à tous de se serrer les coudes, Etat, profession, collectivités locales pour aboutir à la renaissance d'un outil qui a tout de même coûté plus d'un million d'euros d'investissements».

 

 

État, collectivités territoriales et gérance du Marché au cadran ont tous salué la solidarité engagée pour relever le défi d’un acte abject.
État, collectivités territoriales et gérance du Marché au cadran ont tous salué la solidarité engagée pour relever le défi d’un acte abject. - © DR

Financement du marché au cadran 

Coût : 1 073 000 €, dont :

- Remboursement des assureurs 675 000 €

- Subventions :

* de l'Etat : 120 000 €

* du Conseil général : 50 000 €

* Fonds prévention délinquance : 20 000 €

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui